leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des menaces de mort contre les autorités : Cheikh Alassane Sène "repris" 2h après sa libération provisoire

Libéré sur instruction du procureur de la République, Libération indique que Cheikh Alassane Sène "Taaré Yallah" a été repris suite à un contre-ordre du Procureur général. A vrai dire, le guide religieux doit tous ses déboires à Johhny Bâ qui a lâché son nom.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Février 2015 à 08:31 | | 0 commentaire(s)|

Affaire des menaces de mort contre les autorités : Cheikh Alassane Sène "repris" 2h après sa libération provisoire
L'affaire des menaces de mort formulées contre plusieurs hautes autorités investies de Pouvoir, à la suite de la participation du Président Macky Sall à la marche de Paris, prend une autre tournure. Selon les informations de nos confrères, Cheikh Alassane Sène "Taare Yallah" a été libéré dans la journée du samedi avant d'être repris 2 heures plus tard par les éléments de la Dic. Le procureur de la République avait demandé que Cheikh Alassane Sène soit libéré provisoirement avant que le Procureur général, qui chapeaute le parquet, ne prenne un contre-ordre. Cheikh Alassane Sène est dans ce pétrin à cause de Abdoul Aziz Bâ dit Johhny. Interpellé en possession du téléphone à partir duquel les menaces ont été formulées contre les autorités, Abdoul Aziz Bâ a formellement nié avoir envoyé des Sms à qui que ce soit. Mais, voilà, il précise que le téléphone appartenait à Cheikh Alassane Sène qui le lui a offert non sans ajouter que le guide religieux est une vieille connaissance à lui.

Il se trouve que Cheikh Alassane Sène nie formellement être l'auteur des Sms. Des déclarations faites lors de son premier interrogatoire, et même pendant sa confrontation avec Johnny Bâ. Sans doute que cette affaire connaîtra d'autres développements dans les prochaines heures d'autant que, pour vérifier la véracité des déclarations des uns et des autres, deux témoins proches ont été entendus.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image