leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des produits phytosanitaires : Ce qu’on reproche à Abdoul Aziz Diop et Cie

Le journal L’As quotidien révèle les griefs retenus, pour le moment, par le doyen des juges contre la bande à Abdoul Aziz Diop dans l’affaire des produits phytosanitaires dans le cadre du Plan jaxaay.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Juillet 2013 à 08:47 | | 14 commentaire(s)|

Après leur première audition, la semaine dernière, devant le Doyen des juges d’instruction, les 25 personnes (plus x) impliquées dans le dossier du marché des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay seront entendues ce matin par le magistrat du premier cabinet. Si pour certains, ça va passer, pour d’autres ça va sûrement casser. En attendant les développements de ce dossier, un petit zoom sur les délits visés par le Parquet de Dakar dans son réquisitoire introductif transmis au Doyen des juges d’instruction (Dji) Mahawa Sémou Diouf. Au nombre de six, les infractions retenues contre les mis en cause sont escroquerie portant sur les deniers publics, faux et usage de faux en écritures privées et complicité d’escroquerie, détournement de deniers publics, faux en écritures privées, complicité de faux en écritures privées et tentative d’escroquerie. Il faut dire que, si, dans cette affaire, le patron des cadres libéraux, Abdoul Aziz Diop Diop est poursuivi pour 2.586.737.215 FCfa, Ndiagne Fall à hauteur de 1.173.097.441 FCfa, Aïda Ndiongue « out », Abdou Ahad Mbacké, est peut être lui « sauvé », révèle ledit journal.



1.Posté par Vérité le 09/07/2013 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diable mais macky sall nous pompe l'air avec ces histoires de justice. Arrêtez tout le Sénégal si il veut

2.Posté par Yen a pire le 09/07/2013 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec wade c'était yen à marre mais avec macky c'est yen à pire. Macky Pete a faire avancer ce pays. Il veut tuerbtousvces jeunes courageux et pertinents.

3.Posté par Apr le 09/07/2013 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le monde savait et avait prédit que macky allait trouver des poux avec jeune courageux, déterminé et engagé dans le combat politique

4.Posté par Jules Diop le 09/07/2013 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE QUE SOULEYMANE JULES DIOP SAVAIT DES 07 MILLIARDS DE TAIWAN

Ce n’est ni par sentiment de haine ni par esprit de parti. Ce n’est pas non plus par soif de vengeance. Macky Sall a nourri pendant trois ans la horde de plumitifs du journal « Il est midi » qui ont fait déferler leurs baves injurieuses sur d’honnêtes citoyens et sur moi-même. Son homme de main, Ndiogou Wack Seck, dans ses meilleurs jours, avait même bénéficié d’un groupe électrogène acheté par la Primature que dirigeait Macky Sall, qui indiquait lui-même la voie à suivre en s’attaquant à des hommes honorables comme Mamadou Dia et Amath Dansokho. Malgré tout, quand ses frères libéraux se sont vengés de ses attaques et quand Abdoulaye Wade a voulu l’humilier, j’ai été parmi ses plus grands défenseurs, l’enjoignant de quitter le Pds. Je ne peux donc être accusé de parti-pris.

C’est une nécessité qu’arrivés à ce point dans la marche de notre pays, confrontés à des échéances qui seront décisives pour son avenir, nous exigions de chaque prétendant à la Magistrature suprême un minimum de vérité. Le leader de l’Apr en avait lui-même fait une exigence, qui avait convoqué le corps diplomatique accrédité à Dakar dans un hôtel, pour mettre en accusation son prédécesseur à la Primature, en violation flagrante de la présomption d’innocence.

Nous sommes donc effarés de découvrir que pendant qu’Idrissa Seck était inculpé et envoyé en prison, pendant que les missions rogatoires enquêtaient à l’étranger pour trouver les preuves de sa culpabilité, se manigançait un gigantesque détournement de fonds publics sur lequel Macky Sall est aujourd’hui interpellé. C’était en effet pendant la même période de l’année, à l’été 2005, que sept milliards de francs taïwanais destinés aux populations démunies ont été détournés par Pierre Aïm, ami du président Abdoulaye Wade, qui a lui-même avoué qu’il avait mis un milliard de francs dans sa poche et logé le reste dans un compte d’un prétendu ami de Karim Wade, à la demande du chef de l’Etat. Poursuivi par la clameur, le chef de l’Etat avait fini par déclarer, dans un communiqué du Conseil des ministres, qu’un de ses amis lui avait « offert » de l’argent qu’il voulait remettre dans les comptes du Trésor. C’était la première
fois que dans l’histoire de ce pays, un communiqué du Conseil des ministres, celui du jeudi 5 janvier 2006, contenait un mensonge aussi grave.

Selon l’explication de Macky Sall, l’argent, celui de Taïwan bien sûr, a été restitué et distribué à différents ministres. Une explication qui ne peut pas suffire. Comment a-t-il été restitué, dans quels comptes, par qui, et pourquoi avoir versé de l’argent d’un obscur ami du chef de l’Etat dans des comptes du Trésor, sans aucune loi de finances rectificatives, sans dire dans quel compte cet argent a été viré ? Quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, il s’agit d’un détournement de fonds publics et Macky Sall ne peut pas s’en laver les mains avec ses réfutations captieuses.

C’est trop gros pour être avalé et la réponse qu’il donne face à une affaire d’une telle gravité est simplement scandaleuse !
Au même moment, toujours pendant l’arrestation d’Idrissa Seck, se déroulait un autre détournement sur lequel des preuves évidentes ont été fournies, au moins concernant le virement de 26 milliards de francs qui ont disparu dans la nature, qui devaient servir à la construction de villas présidentielles elles-mêmes introuvables. Mais là aussi survient un curieux retournement de situation. Interrogé sur la question de savoir s’il allait convoquer Karim Wade dans les mêmes termes, Macky Sall s’est rebiffé, déclarant que s’il devait le refaire, il demanderait l’avis d’Abdoulaye Wade avant de convoquer son fils, ne sachant pas que « c’était si important ». Monsieur ne se donne aucune limite, sur le chemin de la repentance. Il peut même accueillir Karim Wade dans une équipe qu’il va diriger.

Il s’agit d’une absolution choquante. Et quand même on penserait qu’il en voudrait à celui qui lui a causé tant de souffrances, il dit que non. Le président aurait été « abusé ». Monsieur Sall est donc tombé des grandeurs, par ce qu’il avoue être une maladresse qu’il ne répétera plus. Que n’a-t-il pas ajouté un merci à ses bienfaiteurs puisque de ses propres aveux, il n’est redevable des honneurs qu’il a reçus et de sa haute fortune qu’à la bonté des Wade et à leur générosité.
Soit ! Il doit au peuple qu’il appelle à l’élire, des réponses précises sur ses actes de gestion. Les Wade ne nous aideront jamais dans ce sens, puisqu’ils sont les instigateurs de tous ces scandales. C’est le cas de cette licence attribuée aux trafiquants de drogue de Ndangane Samba alors que Macky Sall était Premier ministre et Djibo Kâ ministre de la Pêche. Idrissa Seck a été interpellé sur sa gestion de la plus violente des façons, jeté en prison, alors que la moindre preuve de sa culpabilité n’avait été produite par ses accusateurs. Il serait donc injuste que l’on se taise devant tant de faits accablants et de mensonges évidents.

A Macky Sall, nous demandons la vérité sur cette affaire. Nous ne pouvons déroger à cette règle sans être injustes. Il louait un modeste appartement à Derklé. Il possède maintenant une radio qui vaut 200 millions de francs, un appartement plus coûteux à Huston, une maison qui vaut un milliard de francs dans laquelle il vient de déménager avec un parc automobile que personne ne possède dans ce pays.

Qu’il nous dise comment il s’est bâti cette fortune colossale en six ans. Nous osons aussi lui demander, lui qui a fait nommer sa sœur à l’ambassade du Sénégal à Paris, son frère à l’ambassade du Sénégal en Chine, son beau-frère au Consulat à New-York, s’il ne souffre pas des mêmes maux dont il accable l’actuel régime. Et que ceux qui ont eu la patience de me lire me disent s’ils ont vu dans mes écrits une volonté de nuire ou un souci de vérité. Qu’ils me disent, dans ce qui vient d’être dit, une seule chose qui ne méritait pas d’être sue par mes concitoyens.

Qu’ils me disent ensuite si un homme qui figure dans un rapport d’une institution comme l’Onel, pour avoir voté de force dans une élection, sans pièce d’identité, qui a fait nommer les membres de sa famille dans nos ambassades et consulats alors qu’ils n’ont jamais été diplomates, qui, parti de rien, s’est bâti une fortune colossale en six ans, ne mérite pas que l’on s’interroge sur ses prétentions.

Souleymane Jules Diop

5.Posté par Macky le 09/07/2013 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky juge Wade

S’adressant à Abdoulaye Wade, il a déclaré : « Vous êtes pour le Sénégal et l’Afrique, ce que Napoléon fut pour la France. À chaque fois que l’on eut besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se sont tournés vers vous, Maître … Comme Roosevelt qui, en 1919, tira l’Amérique de la grande récession par la politique des grands travaux, vous avez mis le Sénégal sur orbite pour en faire un pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont fini de redonner aux éléphants leurs couleurs naturelles ». Ainsi parlait l’actuel leader de l’APR qui est allé même jusqu’à revendiquer sa qualité de fils spirituel d’Abdoulaye Wade. Dans un entretien du jeudi 5 juillet 2007 avec le site "Innovation démocratique", il a déclaré, parlant de Me Wade : « Je ne vais pas revendiquer l’exclusivité de cette qualité (fils spirituel), mais naturellement, je suis son prolongement en tant que son proche collaborateur, son premier collaborateur au niveau de l’État, au niveau du parti, le Pds. Il m’a fait confiance pour ces élections qui étaient des élections capitales pour lui, puisqu’il s’agissait de sa réélection. Il m’a aussi fait l’honneur de diriger cette liste Sopi qui regroupait non seulement les hauts responsables du Pds, mais aussi beaucoup de leaders politiques qui ont leurs propres partis. Je pense que tout cela est l’expression d’une confiance. J’ai essayé autant que faire se peut de mériter cette confiance. Je peux donc me considérer comme l’un de ses fils spirituels ». A la question de savoir s’il était optimiste pour le Sénégal, avec Wade à sa tête, il a déclaré : « je suis très optimiste même. Optimiste parce que je connais l’ambition que le Président a pour le Sénégal. Nous avons commencé à réaliser cette ambition. Cette réalisation a connu un coup d’accélérateur à partir de 2004, je ne le dis pas parce que j’ai été nommé Premier ministre cette année-là, mais réellement, les choses visibles ont commencé à sortir de terre en 2004, et cette ambition est encore grande par rapport à tout ce qui nous reste à faire. Je crois savoir que dans le domaine économique, dans le domaine de l’éducation, dans le domaine des infrastructures, de la redistribution des revenus, surtout, dans le domaine de l’intégration économique africaine et de l’Union Africaine, nous avons de grands chantiers à réaliser et le président Wade est sur ces différents terrains où il joue un rôle extrêmement important à l’échelle du continent et aussi à l’échelle nationale. J’ai donc des raisons d’espérer que le Sénégal est sur la bonne voie ».

6.Posté par Latif le 09/07/2013 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LATIF COULIBALY

Car moi le Latif Coulibaly que j'ai connu c'est celui-là même qui disait que l'Apix de Aminata NIANE constitue « le plus gros scandale du siècle tant dans son fonctionnement que dans sa structuration. »

Le Latif Coulibaly que j'ai connu c'est celui-là même qui interpellait au mois d'Avril 2012 le PM Abdoul Mbaye pour que ce dernier procède à sa déclaration de patrimoine.

Le Latif Coulibaly que j'ai connu c'est celui-là même qui reprochait un mauvais casting du premier gouvernement alors formé par Maky Sall avec la nomination de Mbaye Ndiaye à l'Intérieur.

Enfin, le Latif Coulibaly que j'ai connu c'est celui-là même qui disait que Mon Président et leader de l’APR, Monsieur Maky Sall n'avait pas l'envergure pour être Président de ce Sénégal et c'est lui encore qui à propos de ce même Maky disait que cela ne servait à rien qu'il signe la Charte des Assises sans l'appliquer.

Mais dites-moi mes chers amis, c'est ce Latif là qui est aujourd’hui dans le gouvernement dirigé par le PM Monsieur Abdoul Mbaye? En qualité de Ministre, porte-parole de ce gouvernement? Assis autour de la même table avec Madame Aminata Niane, Monsieur Mbaye Ndiaye, et son Excellence Monsieur Maky Sall?

Non mais…arrêtez vos blagues, kii dou Latif. Ce serait plutôt son homonyme venu de Sokone : le ci-devant Abdou Coulibaly Latif.







7.Posté par Doutha le 09/07/2013 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La république fayesall en marche. Elle veut écraser tout sur son passage, enfermer les engagés, corrompre les corruptibles, tuer les plus virulents. Après Karel, Bara, voilà que macky s'acharne sur Aziz Diop

8.Posté par Doutha le 09/07/2013 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre président macky sall. Au moment ou il met les gens en prison, traque les libéraux et les milliardaires ,voilà qu'il traîne avec le plus grand voleur du siècle sénégalais cheikh amar à toi à. Qu'elle insulte pour les sénégalais

9.Posté par Souleymane Jules Diop le 09/07/2013 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky et marieme fraye voleurs: ils ont escroqués nos derniers publics. Ce sont eux qui doivent être poursuivis pour détournement, escroquerie et vol.
Ils ont obtenu de:
Pape Diop 2 milliards
Pape Ale Gueye 6 milliards
Cheikh Amar 3 milliards
Jabber 5 milliards
Et toutes les sommes que le couple amasse à gauche et à droite
Qu'ils soient maudits

10.Posté par Souleymane Jules le 09/07/2013 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

‘’Mackillage SALL’’ veut une brochette de personnalités pour pouvoir avaler tout crue le messie ‘’SAR’’ Samuel !






« Si tu es neutre en situations d’injustices, tu as choisi le pari de l’oppresseur ». Dixit Desmond Tutu.

Le Sénégal est plus que jamais marqué, ces derniers mois, par un sentiment général de révolte du fait de l’instrumentalisation absurde des institutions de la République, notamment de la justice qui sert désormais d’instrument pour neutraliser les adversaires politiques ou pour régler des comptes politiques le tout diligenté par le semeur d’illusion Macky SALL.

Le Sénégal a repris le chemin de la médiocrité et le Président Macky SALL étale ses prouesses sur ses faiblesses mais un faux président s'entoure toujours de faux cadres et d’une fausse administration.

Le Sénégal est désormais devenue la risée du monde entier par la faute des amateurs politiques qui tâtonnent, chancellent et s’égarent jour après jour sur tous les sujets concernant la vie du pays. Tout se fait dans l’approximation, dans un style décousu comme dans une brousse où la chasse aux animaux se fait à la volée. Rien de plus normal si ceux qui nous dirigent sont ignares et incompétents.

La gestion des citoyens exige de la part de leur chef et de leurs dirigeants un minimum de respect des valeurs de la République, un minimum d’humilité et de décence, un minimum d’intelligence, de cohérence et de consistance.

‘’Mackillage SALL’’ a échoué sur tous les plans : politique, économique et social. Il a fait du Sénégal un État néant et son régime des plus impopulaires et corrompus que le pays ait connus.

Le Sénégal est manifestement au bord du gouffre avec le front social qui bout, monte, remonte, augmente constamment d’intensité et bouillonne chaque jour un peu plus à cause de la situation précaire que vivent les Sénégalais. Ce qui nous a poussé à faire ce pari nous ‘’citoyens ordinaires’’ afin d’agir pour attirer l’attention de nos gouvernants sur leurs manquements et leurs carences qui plongent le Sénégal dans l’abîme.

Qui peut s’expliquer l’indifférence actuelle du gouvernement face aux revendications les plus légitimes des travailleurs, si ce n’est qu’une preuve de mépris vis-à-vis de l’homme tout court ?

‘’Mackillage SALL’’ conçoit en effet le trône présidentiel comme un piédestal de gloire, un instrument de jouissance à partir duquel il s’affranchit aussi bien des besoins matériels que de la critique humaine. Conséquence, ‘’Mackillage SALL’’ le cherche ou l’exerce par un procédé malsain qui met en veilleuse tous les principes divins qui ont, de tout temps, marqué la vie des grands hommes de ce monde.

Des ministres sont traqués ou embastillés pour des raisons aussi invraisemblables les unes que les autres.

On note aussi que le secret de l’instruction et la présomption d’innocence n’étant pas respectés par les autorités chargées de veiller à son observation, ignorant la règle selon laquelle l’instruction pénale est secrète en vertu de la présomption d’innocence. Mais quoi de plus normale quand on est dans une dictature rampante. Comme tout bon régime dictatorial les Sénégalais vivent au rythme des arrestations arbitraires. Les Tchadiens en savent quelque chose !

Dans un tel contexte insultant pour l’intelligence humaine, est-il possible pour un Sénégalais épris de justice et du bien-être de l’homme de rester indifférent et neutre alors que le pays s’enlise et chavire chaque jour un peu plus ?

La manière curieuse avec laquelle les affaires de l’Etat sont gérées au Sénégal depuis quelques années, nous donne le décevant sentiment que nos dirigeants sont loin d’incarner cette vertu morale et cette clairvoyance qui conduisent à la noblesse.

A suivre de près ce qui se fait dans le pays, l’on note avec désarroi que Macky SALL développe chaque jour, une myopie politique et une carence aiguë dans le choix des priorités pour le Sénégal.

Macky SALL : Un aigri en mal de notoriété !

Encouragé par les réactions timides de l'opinion nationale et internationale, le dictateur et ‘’Mackillage SALL’’ se sert des délits de Complicité, Faux et usage de Faux, Détournement de destination et d'objectifs au préjudice de l'Etat, dans lequel il est à la fois juge et partie, et où il cherche désespérément à ternir l'image de tous ceux de ses adversaires politiques gênants qu'il n'a pas réussi à abattre ou à museler.

L’embastillement fantaisiste des citoyens et leaders politiques, les interdictions et répressions sauvages des manifestations pourtant pacifiques, l’ingratitude vis-à-vis du peuple, les traitements inhumains et dégradants... jalonnent la gouvernance de Macky SALL et concluent l’érection de l’immoralité et la banalisation de la vie humaine de nos jours au Sénégal.

Au Sénégal, désormais les des délits de Complicité, Faux et usage de Faux, Détournement de destination et d'objectifs au préjudice de l'Etat sont légion et sont une méthode soigneusement élaborée par les autorités dans leur « régulation » des contestations socio-politiques.

La politique de ‘’Mackillage SALL’’ est désormais orientée vers la débauche, l’orgie sexuelle, la vengeance, la haine, le complexe, les coups bas, la force brute…bref celle qui porte les empreintes de la chair, qui est à notre portée et qui reste quasi instinctive.

Après avoir utilisé en vain la DIC, la CREI pour écouler le messie Samuel SARR ; ‘’Mackillage SALL’’ essaie d’utiliser par le biais du chantage et de la calomnie l'ancien Directeur de la SAR et les ‘’soit disant’’ services techniques de la SAR et ceux du Ministère de l'Energie.

Sinon comment comprendre qu’au même moment où l’on prône la justice sociale, Macky SALL viole de façon aussi flagrante les règles élémentaires de la morale et du droit pour embastiller des gens par simple saut d’humeur ?

Macky SALL, on ne gère pas un pays par des sauts d’humeur, par des coups de tête ou par des vœux pieux. Un Etat se gère sur la base des lois et textes déjà établis ou à faire établir par le législateur. Un Etat n’est pas une propriété privée de son président qui peut en faire ce qu’il veut au gré de ses humeurs et de son bon vouloir. Non.

Ce dont nous avons besoin avant tout c'est de JUSTICE. . Un pays où les citoyens ne sont pas emprisonnés selon le bon vouloir de ‘’Mackillage SALL’’.

Macky SALL nous ne t’avons pas confié le pouvoir pour persécuter les hommes d'affaires, ni pour affamer le pays dans le vil dessein de faiblir et défavoriser le citoyen lambda qui attend énormément de toi !

Par ses contradictions, ses agissements et ses réactions, ‘’Mackillage SALL’’ a grandement participé à la détérioration du prestige de l’Etat et de la fonction qu’il occupe. Ainsi toute personne ayant un minimum de savoir ou de compétence lui ferait de l'ombre. Ils ne peuvent pas la supporter.

L’intimidation des opposants politiques, soigneusement ciblés ne sont qu'une manœuvre de plus pour ‘’Mackillage SALL’’ de camoufler son profond désarroi.

Monsieur Macky SALL c’est de la malhonnêteté que d'avoir bu à une source pour ensuite étancher sa soif et décréter ensuite que la source est polluée et qu'il faut la fermer, parce que l'on ne veut pas donner à d'autres l'opportunité d’abreuver leur chameau pour continuer la route.

Samuel Ameth SARR est un Messie !

Le messie Samuel SARR a eu son pognon dans le business avant le régime de Macky SALL. En effet, il n’existe pas le moindre indice matériel ou même intellectuel qui viendrait corroborer, ne serait-ce qu’un début de soupçon envers la personne du messie Samuel SARR. Et nous ‘’citoyens ordinaires’’ regrettons plus loin, au sujet de l’affaire en cours, que les manquements observés dans la procédure sont outrageants.

Samuel Sarr a fait gagner en 2007, 14.309 .681.718 FCFA à la Sar qui n’avait pas fait de bénéfices de 1976 à 2006. En plus, Samuel Sarr a permis à la boîte d’obtenir un financement pour combler un déficit de 89 milliards enregistrés entre 2000 et 2006, alors que Macky SALL était ministre de l’énergie.

Sans compter un autre financement de 250 millions d’euros soit 160 milliards FCFA. Et il faut noter que les 89 milliards de déficit ont été noté lorsque ‘’Mackillage SALL’’ était Ministre de l’énergie. Donc s’il y a quelqu’un qui a détourné l’argent du contribuable Sénégalais ou commis des délits de Complicité, Faux et usage de Faux, Détournement de destination et d'objectifs au préjudice de l'Etat du Sénégal c’est bel et bien ‘’Mackillage SALL’’ qui est un homme du secteur des hydrocarbures.

En outre, il est impossible d’affirmer que la cargaison ait été réceptionnée avec un taux de 40% d’eau. Car c’était le cas, la Sar n’aurait pas pu se retrouver à 122.000 tonnes de carburant raffiné. Et il faudra noter que cette perte présumée de 9,7 milliards n’a été retracée dans aucun état financier de la Sar.

Ainsi sur le plan financier au 10 mars 2008, la situation de la SAR continuait à s’améliorer grâce à la magie du messie Samuel SARR.

L’encours bancaire et commercial de la SAR était de – 82 288 millions de F CFA et se décomposait comme suit :
Solde des comptes bancaires : +16 157 millions de F CFA
Emprunts bancaires : -5 517 millions de F CFA garanti et remboursé par l’Etat
Dettes fournisseurs produits pétrolier : - 92 928 millions de F CFA dont - 58 667 millions de dette rééchelonnée.

Le solde des retards de paiement sur les clients locaux à la date du 10 mars était de 17 741 millions de F CFA
La créance validée sur l’Etat était de 5 282 millions F CFA au 10 mars 2007 et s’analysait comme suit :

Manque à gagner & subvention : 9 375 F CFA
Perte activité commerciale 2005 : 207 F CFA
Perte activité commerciale 2006 : 10 F CFA
Perte activité commerciale 2007 : 1 207 F CFA

Prêt CBAO : - 5 517 F CFA
Solde à recevoir de l’ETAT : 5 282 F CFA

Au titre du Fonds de Sécurisation des Importations des Produits Pétroliers (FSIPP), la SAR avait collecté et viré au Trésor pour le compte de l’Etat 1 927 millions de F CFA, qui est constitué du solde de 2007 647 millions et de la collecte du 1er trimestre 1 280 millions.

Cette performance a été le fruit de la bonne volonté, de l’engagement constant de toutes les parties prenantes mais surtout de l’éthique, de l’honnêteté et l’humilité du messie Samuel SARR.

Je demande à tous les fanatiques de Macky SALL d'arrêter vos mascarades car la justice Sénégalaise est trop sérieuse pour des badauds. Votre président un homme du secteur des hydrocarbures a croqué la honte.

Les dernières arrestations des parlementaires, blogueurs, cadres, ministres, journalistes et les traques des opposants illustrent bien les signes avant-coureurs d'un régime répressif et antidémocratique en fin de règne.

C'est le compte à rebours qui vient ainsi de commencer et il se poursuivra jusqu'en 2017. Un président qui est habité par autant de jalousie et de haine n'est pas digne du Sénégal.

Ne vous réjouissez point du malheur de l’autre surtout lorsque c'est injuste !


Abdou Aziz Samb Coordonnateur du C.R.V (cadre de réflexion et de veille)

11.Posté par ABC le 09/07/2013 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis de l'APR mais je ne partage pas le chemin qu'a pris Macky SALL .
la justice certes fait partie des facteurs de développement mais trop de justice tue l'économie
Au lieu de s'attaquer au chômage et à l'économie qui est au point mort , macky passe tout son temps à traquer des personnes

rien ne marche dans ce pays et il doit concient de cela et prendre le taureau par les cornes

12.Posté par marabout le 09/07/2013 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ne faut pas s'attaquer sur un président qui n'a rien avoir sur des affaires de justice,vous mélangez les pédales,il faut bien lire entre les lignes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

13.Posté par douwa le 09/07/2013 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que le president macky sall fait est une demande social les libéraux ont fait que volé nos deniers public donc il seront traqué jusqu au bout s il ne le fait il va sortir du palais avant 2017

14.Posté par Rogerred le 09/07/2013 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky etait a Touba avec Cheikh Amar. On peut ouvrir les portes des prisons!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image