leral.net | S'informer en temps réel

Affaire du double meurtre de Médinatoul Salam : Le Procureur Ibrahima Ndoye exclu des futures décisions

Les décisions sur l’affaire Médinatoul Salam se prendront sans le Procureur Ibrahima Ndoye qui migre à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), informe Le Quotidien. C’est comme un goût d’inachevé pour ce magistrat qui n’est resté à la tête du Parquet près le Tribunal régional de Thiès que deux années et demie au moment où son remplaçant a séjourné pendant dix années à Diourbel.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Octobre 2015 à 13:04 | | 10 commentaire(s)|

L’une des décisions majeures de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature (Csm) du vendredi 16 octobre dernier est sans nul doute le départ de Ibrahima Ndoye, chef du parquet de la République près le Tribunal régional de Thiès. Le parquetier Ndoye, tout comme son adjoint Cheikhna Hanne, ne va plus connaître de l’affaire de Médinatoul Salam dans laquelle il s’était signalé en procédant à l’arrestation du guide des Thantacounes. La raison : le dossier qui avait été renvoyé à la Cour d’assises de Thiès n’a pas toujours connu son épilogue et cela, au grand dam des familles des regrettés Bara Sow et Ababacar Diagne qui ne cessent de demander le jugement définitif de cette affaire qui avait défrayé la chronique le 2 avril 2012.

En janvier 2014, suivant les réquisitions du Procureur de la République près le Tribunal régional de Thiès, Ibrahima Ndoye, le Doyen des juges d’instruction de Thiès, Abdoulaye Hassane Thioune, avait pris une ordonnance de renvoi devant la Cour d’assises contre Cheikh Bétho Thioune et Cie pour « association de malfaiteurs, meurtres et complicité de meurtres avec actes de barbarie ». Mes Bamba Cissé, Ciré Clédor Ly et les autres avocats des mis en cause avaient attaqué l’ordonnance du magistrat instructeur devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar. Une requête qui avait été annulée par la Chambre d’accusation. Pour les robes noires, le non-lieu s’imposait pour le mis en cause Cheikh Béthio Thioune et, au pire des cas, c’est la juridiction correctionnelle qui devait être saisie pour juger leur client puisque le guide religieux n’a rien à voir avec le meurtre.






Hebergeur d'image