leral.net | S'informer en temps réel

Affaire du talibé mort aux Parcelles assainies : C'est toujours le flou

L'affaire du talibé Moussa Cissé (13 ans) mort aux Parcelles assainies après une crise suite à une bastonnade de son maître coranique Serigne Omar Kane connaît de nouveaux rebondissements. Il a été confirmé que le maître coranique a été finalement placé sous mandat de dépôt par le Procureur de Diourbel. La jeune garçon a finalement été enterré, hier, en début de soirée, au cimetière de Touba.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Juin 2016 à 08:32 | | 1 commentaire(s)|

Affaire du talibé mort aux Parcelles assainies : C'est toujours le flou
Attendus hier, les résultats de l'autopsie sont tombés en début d'après-midi, un peu avant l'enterrement. Mais pas grand-chose n'en a filtré, car même la famille du défunt n'en a pas encore connaissance. Mais les sources du journal ont pu glaner quelques infos de taille. A les en croire, l'épilepsie dont on dit que l'enfant était atteint n'aurait pas été diagnostiqué et que le corps examiné est mort des jours avant d'avoir été installé dans une morgue.

Le juge d'instruction, qui sera certainement saisi pour instruire ce dossier, sera chargé d'éclairer la lanterne de l'opinion sur les causes réelles du décès du jeune Moussa Cissé à la lumière des résultats du rapport d'autopsie. En tout cas, après l'enterrement de Moussa Cissé, ses parents déclarent qu'ils n'ont plus rien à dire sur cette affaire qui est désormais entre les mains de la justice. Ils disent être à l'écoute du tribunal et ne demandent pas à être dédommagés d'une quelconque façon. Mais, ce qui les écœure, selon Bara Diop, oncle du défunt, c'est le fait que les parents du marabout tentent de désinformer l'opinion en parlant de crise d'épilepsie, cas qui ne s'est jamais posé dans leur famille.

Du côté des parents du marabout, notamment de Baye Modou Ndiaye son demi-frère, on exprime son étonnement. Selon lui, toute la ville sainte, les familles religieuses, les associations de maîtres coraniques attendaient les résultats de l'autopsie. Mais, à leur grande surprise, la famille de la victime ne veut pas se prononcer sur le contenu des résultats de l'autopsie pour connaître les vraies causes du décès. C'est pourquoi il dit être surpris qu'on puisse placer Serigne Omar Kane sous mandat de dépôt alors qu'on n'a pas de chef d'accusation exacte à lui imputer. Surtout qu'on l'a envoyé en prison avant même l'arrivée du rapport d'autopsie. Fort de tout cela, le sieur Ndiaye et les parents de Serigne Omar Kane réclament sa libération au moins, soutiennent-ils, jusqu'à ce que l'on puisse porter des accusations fondées avec preuve à l'appui et qu'ils sachent que leur parent est détenu légalement. Une rencontre avec la presse, avec l'appui des maîtres coraniques, est même envisagée.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image