leral.net | S'informer en temps réel

Affaire du viol collectif de la fille de 16 ans à Guédiawaye Les quatre mis en cause à la barre hier

Ça bouge dans l’affaire du viol collectif de la fille de 16 ans à Guédiawaye. En effet, quatre des six citoyens nigérians mis en cause et placés sous mandat de dépôt ont été attraits hier devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Après quelques échanges avec le tribunal, la bande à Emma (en fuite) a été renvoyée jusqu’au vendredi 12 août prochain, pour la comparution de la victime A. F.


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Août 2011 à 10:28 | | 6 commentaire(s)|

Affaire du viol collectif de la fille de 16 ans à Guédiawaye Les quatre mis en cause à la barre hier
En attendant que la police mette la main sur le reste de la bande qui a violé la fille de 16 ans à Guédiawaye, du côté de la justice les choses avancent à grands pas. En effet, 48 heures après leur déferrement au parquet de Dakar, les quatre Nigérians mis en cause ont été attraits hier, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Christian Henry, né en 1980, Stanley Uchana, né en 1976, Vintus Nze et Jerry Santos, nés en 1987 sont poursuivis pour les délits de viol collectif et séjour irrégulier. Mais en l’absence de la victime A. F. qui avait manqué à l’appel, le tribunal a décidé de renvoyer l’affaire jusqu’ au vendredi 12 août prochain. Et, selon une source proche du dossier, «cette affaire risque de subir plusieurs reports eu égard aux séquelles que la victime traîne encore après avoir échappé des mains de bourreaux.» A cela s’ajoute, toujours selon la même source, l’arrestation d’Emma et Alex les deux fugitifs recherchés. D’ailleurs, la comparution du premier nommé (Emma) serait une nécessité pour le tribunal si l’on sait que c’est lui qui aurait orchestré la descente aux enfers de la jeune fille de 16 ans. La preuve, selon les éléments de l’enquête, le 20 juillet 2011, jour où tout a commencé, A. F. l’avait rencontré vers 18 heures dans une des rues de Comico 2 à Guédiawaye. Emma a donc profité de l’occasion pour la conduire dans sa chambre. Il abusera d’elle pendant deux jours. Et ce n’est qu’au troisième jour, le 22 juillet, qu’il l’a mise à la disposition de ses amis Christian Henry, Stanley Nchana, Vintus Nze, Jerry Santos et Alex qui, à leur tour, la séquestrent et la violent à tour de rôle pendant dix jours. Et ce n’est finalement qu’après son dixième jour de captivité qu’elle parvient à s’échapper des mains de ses bourreaux pour ensuite informer sa famille de sa mésaventure. Saisi de l’affaire, le commissaire central de la Police de Guédiawaye, Mamadou Sidibé a aussitôt effectué une descente sur les lieux indiqués en compagnie de ses hommes. Ils ont ainsi réussi à mettre la main sur Christian Henry, Stanley Nchana, Vincent Eliose et Jerry Santos.
LAMINE DIEDHIOU rewmi



1.Posté par omar le 06/08/2011 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudra une sanction exemplaire pour les 06 bandits, pour que d'éventuels récidivistes ne fassent la même chose. Les recherches doivent être intensifié pour capturer le cerveau.

2.Posté par abdoulaye le 06/08/2011 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces batars de nigerian il nont rien a foutre qe de venir ds notre pays violer nos enfants cest pa la 1ere fois on doit les punir severement

3.Posté par lamzen le 06/08/2011 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cé imbessile de nigérian commence a nous tapé sur les nerfs mé c snt les sénégalais ki, sont les responsable p8skils disent pays de la teranga ke sé batars font ckil veulent siii cété ché eux ils taléééé te cuirrrrrrre

4.Posté par bourba le 07/08/2011 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sénegal mo nékh lou nékh way déf .Voila les conséquences

5.Posté par MBAUT le 07/08/2011 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut les pendre par les couilles,a defaut de les executer

6.Posté par tige le 08/08/2011 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut les émasculer ou les castrer .c'est la solution a opposer a ts les violeurs

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image