leral.net | S'informer en temps réel

Affaires des produits phytosanitaires: Le mandat de dépôt se dessine pour Oumar Sarr…qui mouille Macky Sall

Aïda Ndiongue a un pas d’un second mandat de dépôt. Oumar Sarr, le Coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (Pds), par ailleurs maire de Dagana, était hier l’hôte des enquêteurs de la Section des Recherches de la Gendarmerie de Colobane. Le mandat de dépôt se dessine pour le responsable politique, qui a été entendu sur le dossier des produits phytosanitaires, qui accable deux de ses proches, dont Aïda Ndiongue.


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Février 2014 à 16:00 | | 3 commentaire(s)|

Affaires des produits phytosanitaires: Le mandat de dépôt se dessine pour Oumar Sarr…qui mouille Macky Sall
L’audition des dignitaires de l’ancien régime qui avait connu une accalmie ces derniers jours, a repris hier avec la convocation d’Oumar Sarr. L’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’habitat a été entendu dans le cadre du dossier des produits phytosanitaires du Plan Jaaxay. Dans cette affaire, Abdoul Aziz Diop et Aïda Ndiongue, deux de ses proches collaborateurs, sont cités. Elle vaut même au premier nommé, un mandat de dépôt. Mme Ndiongue qui est incarcérée pour des biens présumés mal acquis, encourt avec la réactivation de ce dossier, un second mandat de dépôt. D’autres responsables, tels que Serigne Ly, ancien Coordonnateur du Plan Jaaxaay, et Ibrahima Diallo, ancien Dg de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), ont connu le même sort, avec une inculpation pour escroquerie, détournement de deniers publics.

L’on apprend que le maire de Dagana a profité de son face à face avec les enquêteurs, pour innocenter ses collaborateurs qui ne seraient nullement concernés par le scandale. L’ancien ministre dont l’immunité parlementaire a été levée, est à deux pas de rejoindre ses ex-collaborateurs. Oumar Sarr a fait savoir à ses interlocuteurs du jour, que le marché des produits dont il s’agit, n’a pas été honoré par l’Etat du Sénégal. Il a ajouté que les produits ont été livrés. Mais que ce sont plutôt les crédits qui ont été utilisés à d’autres fins par le ministère en charge de l’Hydraulique.

Avant Oumar Sarr, Mme Ndiaye, l’ex comptable particulier du plan Jaaxay, avait mouillé Abdoul Aziz Diop, qui lui aurait demandé de payer à la dame, la somme de 5 milliards pour des produits qui n’ont jamais été livrés. Qui dit vrai ou qui a tout faux ? En tout cas, le maire de Dagana a aussi rappelé aux pandores que les poursuites judiciaires qui sous tendent cette affaire, découlent d’un rapport de la Cour des comptes sur les exercices 2006-2009. Mais que la même Cour n’avait pas demandé des poursuites, se bornant à de simples recommandations qui ont été prises en compte dans l’exécution du plan Jaaxay.

Le Coordonnateur du Pds a tenté de mouiller l’actuel chef de l’Etat, évoquant un «Contrat léonin illégal» à ses yeux, qu’il avait signé en tant que Premier Ministre, lors des inondations de 2006. Il faut noter que du côté des libéraux, la convocation de leur Coordonnateur est perçue comme une tentative de déstabilisation de leur parti, le Pds.

La Tribune






Hebergeur d'image