leral.net | S'informer en temps réel

Affrontements entre militants de Bby et MTS: Des lacrymogènes lancées pour disperser des foules à grand Yoff


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Juillet 2017 à 15:03 | | 0 commentaire(s)|

Affrontements entre militants de Bby et MTS: Des lacrymogènes lancées pour disperser des foules à grand Yoff
Entre les militants de Bby et ceux de MTS à Grand-Yoff, c’est toujours une histoire entre chats et chiens. Et à chaque fois, c’est la police qui intervient de manière musclée, pour faire cesser ces accrochages.

Hier encore, au moment où les citoyens accomplissaient paisiblement et calmement leur droit de vote, pour choisir les députés qui vont siéger à la prochaine législature, il y a eu une bataille rangée.

A l’origine des échanges de coups de poing, la présence aux alentours du foyer de Grand-Yoff, non loin de la permanence de Khalifa Sall, des acheteurs de conscience, contre 5 000 ou 10 000 de nos pauvres francs Cfa, s'affairaient à leur triste besogne.

Une démarche que les proches du maire de Dakar n’ont pas appréciée et tenté de faire avorter en usant de la violence. Ainsi, les policiers massivement présents sur les lieux, n’ont pas hésité à lancer les grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Et ce fut le sauve-qui-peut.

Fort heureusement, beaucoup de personnes fuyant la fumée ont trouvé refuge dans la permanence. Avec une ferme détermination, ils ont regagné leurs centres de force, parce que convaincus que les acheteurs de conscience sont animés d’une seule volonté : « ils veulent saboter les élections, on n’acceptera pas qu’on détourne notre choix ».

« Nous avons souffert de l’emprisonnement de notre maire et leader, Khalifa Sall. Ce n’est pas aujourd’hui, au moment où nous voulons montrer à la face du monde, qu’il est toujours dans nos cœurs, que des gens à la solde du pouvoir incapables de justifier son coup de force pour liquider un adversaire politique, vont acheter notre conscience contre 5000 francs », explique un militant.

Et d’ajouter : « avec cette élection, c’est notre avenir qui va être décidé pendant 5 ans. Nous voulons des députés qui vont défendre les intérêts du peuple. Ils ont tenté par tous les moyens de fausser l’expression démocratique, mais le peuple fera face. Si Bby ne vole pas, sa défaite à Grand-Yoff va couler de source ».



Voxpopuli








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image