leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Affrontements entre populations et forces de l'ordre à Diockoul : 3 véhicules de la Mairie saccagés, des coups de feu tirés


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Juin 2017 à 12:29 | | 0 commentaire(s)|

Après Touba la veille, c’est la commune de Dickoul Diawerigne (département de Kébemer) a vécu une journée chaude, hier. Des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à une partie de la population, opposée à l’octroi par la municipalité de 1000 hectares de terre à un promoteur privé.

Les propriétaires terriens regroupés dans un comité de «Lutte pour la défense des paysans de Diockoul» qui jugent cette délibération illégale, voulaient s’en prendre aux agents de «Senegindia» qui s’affairaient à poser des barbelés.

Les éléments de la gendarmerie, présents sur les lieux, les ont dissuadés, il s’en est suivi des échanges de jets de pierres contre les grenades lacrymogènes. Dans leur retraite, les manifestants s’en pris à trois véhicules de la marie qu’elles ont saccagé. Ils ont été repoussés par des coups de sommation, rapporte « L’Observateur ».

Interpellé, le maire, Me Cheikh Sadibou Diack indexe ses opposants et annonce avoir porté plainte contre eux. «Ce sont les militants du PDS qui sont derrière cette affaire, aucun parmi eux, n’a un mètre carré de terre.

D’ailleurs, ceux qui revendiquent ces champs, ne peuvent brandir aucun document (…) J’ai déjà une plainte à la Brigade de gendarmerie de Kébémer, après avoir fait constater par huissier, les dégâts.

Nous avons un délibéré qui a été approuvé par l’autorité administrative, donc, si des gens pensent être lésés, ils doivent saisir la justice, au lieu de détruire des biens appartenant à autrui
», dit-il.
 










Hebergeur d'image