Leral.net | S'informer en temps réel



Afghanistan: nouveau scandale pour l'armée américaine

le 19 Avril 2012 à 10:18 | Lu 1238 fois

Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos de soldats américains posant au côté de cadavres d'insurgés afghans, dont certains démembrés. Le Pentagone, qui qualifie ces actes d' «inhumains», a lancé une enquête.


Afghanistan: nouveau scandale pour l'armée américaine
Un nouvel exemple de mauvaise conduite qui ne va pas aider l'armée américaine à redorer son image en Afghanistan. Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos de soldats américains posant, souriants, au côté de cadavres d'insurgés afghans, dont certains démembrés. Certains soldats tenaient même dans leurs mains des morceaux des corps déchiquetés des talibans. Sur l'une des photos publiées par le quotidien, on aperçoit un badge «Zombie Hunter» (chasseur de mort-vivant) posé à côté d'un cadavre.

Le Los Angeles Times a reçu ces clichés d'un ancien soldat du bataillon incriminé, la 82e division aéroportée américaine. Cet informateur qui veut rester anonyme estime que ces comportements démontrent un dysfonctionnement de la discipline et de commandement au sein des bases américaines en Afghanistan. Un laxisme qui met en danger la sécurité des troupes. Il espère que la publication de ces photos empêchera toute récidive. Ses dix-huit clichés concernent deux missions distinctes qui ont fini de la même manière: des soldats posant joyeux auprès de restes de talibans. Une première série date de février 2010 lorsque la 82e division est envoyée dans la province de Zabol pour relever les empreintes rétinienne et digitales d'un kamikaze qui avait attaqué une unité policière afghane. Trois mois plus tard, bis repetita, cette fois pour récupérer les empreintes de trois talibans qui, par mégarde, ont sauté avec leurs explosifs alors qu'ils s'apprêtaient à piéger une route.

Fermeté des autorités américaines
D'après l'informateur du Los Angeles Times, tous les hommes, la plupart sans grade, apparaissant sur les photos, ont vu des camarades tués ou blessés par les talibans. Un des para arbore un bracelet au nom d'un ami disparu. Lors de ces missions, les soldats ont ressenti «une profonde satisfaction»à la vue des cadavres, surtout lorsqu'ils ont appris que les kamikazes avaient été victimes de leurs propres bombes. «Ils étaient en colère après avoir vu leurs potes se faire exploser. Ils ont voulu célébrer l'occasion». Les photos ont ensuite circulé dans le régiment et plusieurs soldats n'hésitaient pas à plaisanter dessus.

Suite à la publication de ces photos, les condamnations très vigoureuses se multiplient. «Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd'hui en Afghanistan», a déploré le secrétaire à la Défense américain, Léon Panetta, qui a révélé qu'une enquête était en cours. La plupart des soldats mis en cause auraient été identifiés. Léon Panetta «s'est excusé» de leur comportement au cours d'une réunion à Bruxelles, en particulier pour le tort causé à la réputation de «dizaines de milliers de soldats de l'Isaf qui font leur travail avec zèle et de manière irréprochable». Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a condamné «fermement» les photos choc et évoque un «événement isolé». «J'espère qu'il n'y aura pas de débordements» à la suite de cette nouvelle, a-t-il souhaité. L'ambassadeur des Etats-Unis à Kaboul, Ryan Crocker, a lui estimé que ces soldats avaient commis des actes «moralement répugnants» qui, ajoute-t-il, «déshonorent les sacrifices de centaines de milliers de soldats et de civils américains qui ont servi avec honneur en Afghanistan».

Cette nouvelle affaire intervient à un moment critique pour les forces occidentales dont l'image a été très ternie après des scandales à répétition : l'incinération d'exemplaires du Coran sur la base américaine de Bagram qui avait engendré de manifestations violentes et l'équipée meurtrière du sergent américain Robert Bales, accusé d'avoir assassiné 17 villageois dans leur sommeil. Sans oublier la vidéo montrant en janvier des marines en train d'uriner sur des cadavres d'insurgés afghans.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage