leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Ag des secrétaires généraux de coordination: Les "auto-exclus" indésirables


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Octobre 2017 à 10:59 | | 0 commentaire(s)|

Aïssata Tall Sall, maire de Podor et le secrétaire général de la coordination de Gamadji Sarré, Bamba Fall, secrétaire général de la coordination de la Médina, Ousmane Samb, responsable de Dieuppeul Derklé, Alpha Yaya Ba de Ngor, Khalifa Sall, secrétaire général de la coordination de Grand-Yoff, etc, bref tous les « auto-exclus » n'ont pas été conviés à l’Assemblée générale des secrétaires généraux de coordination, aujourd’hui.

Le signe peut-être qu’ils ne sont plus considérés comme des militants socialistes. Car d’après la terminologie officielle du parti, ils se sont « auto-exclus » du Ps. « Cette assemblée générale sera une occasion pour Ousmane Tanor Dieng, de montrer aux Sénégalais qu’il a toujours une mainmise sur le parti, qu’il est toujours le seul maitre à bord de la formation politique », confie un interlocuteur.

Ces empêcheurs de tourner en rond dans le camp socialiste sont donc persona non grata à cette rencontre. Et gare à celui qui dira des propos contraires à la ligne de la direction du parti et de son secrétaire général, lors de l’assemblée générale des secrétaires généraux de coordination prévue aujourd’hui.

Car Ousmane Tanor Dieng viendra avec ses plus farouches partisans. En effet, en plus des cadres de Vision socialiste, cette rencontre a été élargie aux jeunes, au Mouvement des élèves et étudiants socialistes (MEES) et aux femmes. Tous ces mouvements affiliés sont connus pour être des farouches défenseurs de la ligne du secrétaire général du parti.

« Le secrétaire général, Tanor Dieng, a fait appel à ses boucliers, il a battu le rappel des troupes pour faire face à la dissidence et aux éventuels perturbateurs », indique une source socialiste. Et à l’en croire, ces jeunes, élèves, étudiants et femmes vont remplir la salle pour applaudir leur secrétaire général Ousmane Tanor Dieng.

C’est après cette assemblée générale que le bureau politique sera convoqué pour certainement, avaliser « l’auto-exclusion » de Khalifa Sall, Idrissa Diallo Barthélémy Dias…

Ainsi, il y a aucun risque que ce s’est passé le 5 mars 2016 à la maison du Parti socialiste se reproduise. Des violents affrontements avaient opposé les socialistes du « oui » au referendum à ceux qui étaient pour le « non ».

Beaucoup de dignitaires socialistes proches du secrétaire général, avaient été malmenés ce jour. Ousmane Tanor Dieng avait été hué et le porte-parole du parti socialiste et maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane, bousculé. Apres une plainte contre X, Bamba Fall et d’autres proches de Khalifa Sall avaient été arrêtés et emprisonnés des mois durant.



Walf quotidien