leral.net | S'informer en temps réel

Agences fictives : Les dérives de Me Wade


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Août 2013 à 14:05 | | 3 commentaire(s)|

Agences  fictives : Les dérives de Me Wade
De renversantes révélations ont été faites sur les errements de l’ancien régime. En effet, au moment d’auditer certaines agences, souligne EnQuête, les auditeurs n’ont trouvé aucune adresse. « Finalement, ils se sont rendus comptes que ce sont des structures qui ont été créées, parfois même, un directeur général a été nommé, mais, il a été le seul et la structure ne fonctionnait pas », indique le Dg de l'Armp.

Fatou Camara



1.Posté par mor le 30/08/2013 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NETTALI.NET - Le rapport de l’IGE, que Nafi Ngom Keïta a remis au chef de l’état Macky Sall avant d’aller rejoindre l’endroit d’où elle va surveiller les nouveaux anciens pauvres, l’Ofnac, révèle à quel point la machine à détourner les milliards,, n’était même pas bien huilée, mais systématisée autour du Maître des Poursuivis, Abdoulaye Wade lui-même. Tout part de lui et mène à lui. Cette valse de milliards étourdissante par son envergure et son volume, a pu avoir lieu, si l’on en croit les pages du rapport de l’Ige, grâce à un système de prédation mis au point par le grand manitou avec des hommes-liges comme assesseurs, souvent d’ailleurs sortis de nulle part, et enrichis à une vitesse supersonique. On se remémore la formule de Fabrice Nguéma sur Walf, lors de ses toniques revues de presse qui parlait alors de Wade et ses wadaillons. Il ne croyait pas si bien dire… D’autant qu’a posteriori, on comprend mieux la célèbre phrase dévoilée par Idy sur son CD parricide qu’il avait prêtée à Abdoulaye Wade lui disant face au coffre-fort plein laissé par son prédécesseur Abdou Diouf : « Nos problèmes d’argent sont terminés ». Pour le coup, on peut affirmer que pour nombre d’entre eux, « leurs problèmes d’argent viennent de commencer ». Sauf que, la bérézina n’atteint que certains hommes et en épargne d’autres. La bamboula éventée à travers toutes les « unes » de nos quotidiens fut féroce et joyeuse en même temps, menée par d’insatiables goinfres sans scrupules, ni pitié pour les Sénégalais qu’ils étaient censés guider vers le développement. Certains vont s’ébahir sur l’autoroute à péage de Wade pour dire qu’il a bossé. Certes, mais il n’aura fait là que son boulot de président. Faut-il alors de ce fait passer par pertes et profits les sommes qui seraient détournées en construisant des routes ? Le soin quasi scientifique mis à spolier la République, laisse pantois, ainsi que la hardiesse des procédés, comme si une impunité divine leur avait été promise. Les fonds qui auraient été amassés et ensuite ventilés vers le palais de la République, sont vertigineux. Le culot avec lequel l’opération fut menée est saisissant. Toutes les casseroles bruyantes portées à notre connaissance, portent la marque de la présidence de la République et les personnes aujourd’hui indexées et emprisonnées tiennent toutes le même discours : « C’est suite à des ordres insistants de Wade que nous avons eu à mener ces opérations ». Baïla Wane embouche la même trompette pour la Lonase, Khoureïchy Thiam n’évite pas l’opportunité de se blanchir sur le dos de son patron quant à d’improbables licences de pêches, comme Bara Sady au Port autonome de Dakar va justifier ses errements de gestion sur la voracité du palais. Quant à l’Anoci, porte par laquelle les enquêteurs vont clouer Karim Wade au poteau d’exécution, il ne saurait être étonnant qu’il déclare aussi sa capacité et sa subordination aux ordres de son papa de président. Alors, pourquoi ne va-t-on pas chercher Ali Baba dans sa caverne de Versailles plutôt que d’embêter les 40 voleurs qui s’arc-boutent tous sur les mêmes excuses et se défaussent tous sur l’air de « que pouvais-je faire d’autre ? ». C’est la seule question qui vaille d’être posée, d’autant que le « Maître des Poursuites » qui mène la traque des biens mal acquis, a les moyens de les confondre, lui qui était là quant ce casse du siècle a eu lieu. Parce qu’assurément, lorsque les riches dansaient, tous ces gens-là ne faisaient pas partie de l’orchestre. Ils étaient bien au cœur de ce « tanebeer » (séance de danse sénégalaise autour d’un grand cercle) géant et coloré de toutes nos hypocrisies qui admettaient ce gaspillage insensé, du simple fait que « c’était une grande famille de variables regroupée autour d’une bien gourmande constante ». Vous mangiez ? Et bien payez maintenant !! Nettali

2.Posté par sos le 30/08/2013 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vends des produits anti cafards souris punaise moustique mite puce et mouche très efficace le pot est à 2500fr . une fois appliqué ces produits, vous serez débarrasser des souris cafards punaises moustiques mites et mouches pour une durée de 2ans d’efficacité et la livraison est gratuite on fait aussi des traitements pour la désinsectisation et la dératisation pour vos maisons bureau jardins etc.. fois
prix: 2500fcfa
contact:
abdoudiagne
téléphone: 779020511 ou 774247053
Prix: 2500
Téléphone: 779020511

3.Posté par Paco le 30/08/2013 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le réveil risque vraiment d'être brutal pour le régime actuellement en place. On abreuve à une presse le plus souvent irresponsable de potins et d'infos n'ayant aucune autre finalité que de décrier l'ancien président alors qu'il ne gouverne plus. C'est bon de faire une rétrospective et corriger les errements d'un passé qui n'épargne pas l'actuel locataire du palais et qui lui même a des comptes à rendre pour justifier sa richesse subite et démesurée. La balle risque de leur rebondir sur le front. Allez travailler au lieu de mener une campagne de communication sans queue ni tête car la seule alternative sera les fruits que le contribuable pourra cueillir directement et sans intermédiaire

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image