leral.net | S'informer en temps réel

Agressions avec usages d'arme à feu, cambriolage à Dakar et environs : La Dic démantèle le gang des faux agents de la Sde et de la Senelec

La police est bien décidée à nettoyer Dakar de ses bandits. Une dizaine de jours tout au plus, après l’arrestation spectaculaire de trois individus, tous de nationalité sénégalaise, la Division des investigations criminelles vient de mettre hors d'état de nuire le reste de la bande, auteur de plusieurs actes délictuels, à savoir association de malfaiteurs, vols commis en réunion, avec effractions, usage de violences, d’armes à feux, de véhicules, usurpation de fonction et recel de choses.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Mai 2016 à 10:31 | | 1 commentaire(s)|

Agressions avec usages d'arme à feu, cambriolage à Dakar et environs : La Dic démantèle le gang des faux agents de la Sde et de la Senelec
Les forces de l'ordre semblent être débordées par la criminalité dans la capitale. Des cas de cambriolages et d'agressions commis de la même manière inondent les pages des registres des commissariats et postes de Police, et même des brigades de gendarmerie de Dakar, dans le mois écoulé. Des victimes se comptent par dizaines. Par des recoupements et des filatures, la Dic a fini par faire tomber un premier lot composé de trois individus, auteurs de ces forfaits. Poursuivant ses investigations, elle resserre l’étau autour de A. B. Faye, 46 ans (né à Dakar), M. Diop alias Léo, 33 ans (né à Dakar) et de S. B. Niang (pas de précision). Ce trio membre de la même bande sévissaient à Dakar et ses environs. Ayant plusieurs forfaits à leur actif, ils ciblaient généralement les maisons huppées, même en plein jour. Leur modus operandi consistait à se présenter comme étant des policiers, agents de la Sde ou de la Senelec, pour tenir en respect les occupants trouvés sur les lieux avec usage de violences, d’armes à feu, pour ensuite dévaliser tout bien précieux, notamment des bijoux en or et des téléphones portables. C'est le nommé P. Konaré (très connu par les services de la police judiciaire, du fait de ses récurrentes implications dans de multiples vols aggravés) qui est tombé en premier avant qu'il ne soit suivi de son frère O. Konaré et S. B. Niang. Lors d'une perquisition au domicile des Konaré, la police a découvert des éléments accablants, notamment des plaques d’immatriculation de véhicules, un gyrophare de couleur bleue, un rase-clou, un pied-de-biche, un perceur, des clous en taquets, des cache-nez, des gangs protège-main, des carnets de chèques, des i phones neufs, des devises étrangères, entre autres. A la suite de leur garde à vue, ils vont rejoindre le reste du groupe à la citadelle du silence.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image