leral.net | S'informer en temps réel

Ahmed Khalifa Niasse : "Macky Sall a sanctionné Alioune Ndao pour envoyer un message de paix à Wade"

Ahmed Khalifa Niasse est convaincu qu'on va vers un apaisement du climat politique. Pour lui, les actes que pose Macky Sall vont dans le sens d'un dialogue politique entre le pouvoir et l'opposition. Et le limogeage d'Alioune Ndao au moment de la Déclaration de politique générale du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, est là pour le confirmer. M. Niass s'est exprimé dans un entretien accordé au Quotidien du jour.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Novembre 2014 à 11:37 | | 2 commentaire(s)|

Ahmed Khalifa Niasse : "Macky Sall a sanctionné Alioune Ndao pour envoyer un message de paix à Wade"
"Macky Sall a sanctionné Alioune Ndao pour envoyer un message de paix à Wade. Alors, la balle est dans le camp de l'ancien Président", a-t-il déclaré. A nos confrères qui lui demandent en quoi le départ d'Alioune Ndao participe à baisser la tension, il réplique : "Le renvoi du procès de Karim Wade en décembre participe à faire baisser la tension au Sénégal. Rappelez-vous que c'est au moment où le Premier ministre faisait sa Déclaration de politique générale que Alioune Ndao a été limogé. Il faut le lire positivement : ce n'est pas fortuit. Il a voulu arrêter d'anciens responsables du régime libéral comme Madické Niang et Pape Diop. Sans doute, son limogeage est un signe d'apaisement. Et n'oubliez pas que l'objet de la marche du Pds est de faire une pression sur le procès Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite présumé. Donc, je fais le lien entre le discours du Premier ministre, le limogeage de Alioune Ndao et la marche du Pds. C'est un triangle qui dicte un tel raisonnement et il y a aujourd'hui une tendance vers la paix. J'ai parlé avec un leader de l'opposition parlementaire, avant la Dpg, qui m'a dit qu'il ne va pas prendre la parole parce qu'il ne veut pas gêner le Premier ministre pour qui il a beaucoup de respect et parce qu'il va dans le bon sens : c'est Aida Mbodji. Contrairement aux va-t-en-guerre, je suis un "va-t-en-paix". Discours plus limogeage égale paix dans l'air.

Est-ce à dire, pour autant, qu'on s'achemine vers la libération de Karim Wade ? Ahmed Khalifa Niasse se veut prudent : "N'allons pas vite en besogne. Laissons la justice faire son travail. On se rend compte de plus en plus que ce procès est un dossier de Mimi Touré. On a accusé Karim Wade d'avoir détourné 1000 milliards sans preuve. Ils sont rentrés bredouilles de Singapour. Alioune Ndao a perdu le procès". Le Mollah de Fass ne s'en limite pas là, il fait dans la confidence : "Il y a des gens qui ont menti au Président. Je peux vous montrer des rapports de l'Ige qui sont publiés et dans lesquels elle a menti au Président. Mensonges qui l'ont amené à faire certaines choses".






Hebergeur d'image