Leral.net | S'informer en temps réel



Aïcha Kaddafi : "Nous sommes prêts à nous allier avec le diable"

Rédigé par ( Les News ) le 1 Juillet 2011 à 19:32 | Lu 1370 fois

Dans un entretien à la chaîne de télévision France 2, la fille du dirigeant libyen a reconnu que des négociations étaient en cours avec les rebelles du CNT. Pour elle, les bombardements de la France en Libye n'ont qu'une explication : la volonté de Sarkozy de se maintenir au pouvoir.


Aïcha Kaddafi : "Nous sommes prêts à nous allier avec le diable"
Son père Mouammar Kaddafi et son frère Seif el-Islam étant tous deux sous le coup de mandats d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité, Aïcha Kaddafi monte au front. Dans une interview à la chaîne France 2, l'avocate de 35 ans défend le régime de son père bec et ongles, tout en concédant que Tripoli et Benghazi sont en contact. « Il y a actuellement des négociations directes et indirectes. Nous œuvrons pour que cesse de couler le sang des Libyens et pour cela nous sommes prêts à nous allier avec le diable, les rebelles armés », déclare-t-elle.
Pas sûr que le vocabulaire qu'elle emploie soit celui de la diplomatie, encore moins celui de la paix ou de la concorde, toujours est-il que la fille du dirigeant libyen refuse de rejeter directement un éventuel exil de son père - une solution à la crise en Libye également évoquée actuellement au 17e sommet de l'UA à Malabo. « Où voulez-vous qu'il parte ? Ici, c'est son pays, sa terre, son peuple... Où va-t-il partir ? Il y a une chose que vous ne comprendrez jamais, c'est que mon père est un symbole... un Guide. »
Corde sensible
De son côté, l'opposition libyenne a plusieurs fois évoqué des « négociations jamais directes », « par le biais d'intermédiaires ». La rébellion s'était aussi montrée ouverte à l'idée de voir Mouammar Kaddafi rester au pays s'il acceptait de quitter le pouvoir.
Aïcha Kaddafi joue aussi sur la corde sensible et dénonce l'intervention de la coalition en s'adressant aux « mères et aux femmes des pilotes français qui [...] bombardent ». « J'ai déjà perdu un de mes enfants [...] Vos maris n'œuvrent pas pour protéger les civils en Libye. Ils tuent mon peuple et nos enfants. Et tout cela pour quoi faire ? Pour satisfaire Sarkozy qui croit que plus il tue des Libyens, plus il gagne de voix aux élections. »

Jeune Afrique


1.Posté par kebe le 01/07/2011 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Face à la crise lybienne, o'u est le rôle que l'UA entendait jouer.L AFRIQUE a été dominée et elle continue d'être dominée d'ou l'intervation des forces de la coalition de l' otan a été un exemple patent. l'AFRIQUE à elle seule peut résoudre ses problèmes sans médiation ni mains mise étrangère.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >