leral.net | S'informer en temps réel

Aïda Mbodj : "Doit-on laisser ce pays à Macky Sall pour qu’il fasse tout ce qu’il veut ?"

Le Maire de Bambey Aida Mbodji, dans ses propos, a fortement critiqué la gestion de l’actuel régime et les dérives du Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Mars 2014 à 22:11 | | 1 commentaire(s)|

Aïda Mbodj : "Doit-on laisser ce pays à Macky Sall pour qu’il fasse tout ce qu’il veut ?"
D’abord, elle a tenu à préciser qu’elle a la bénédiction du Secrétaire Général National du Pds Me Abdoulaye Wade. «Je renouvelle ma gratitude et ma fidélité à Me Abdoulaye Wade. Il est un acteur dans l’approfondissement de la démocratie sénégalaise. Le président Wade a joué un grand rôle dans l’émergence de notre démocratie. Je lui rends un vibrant hommage » a déclaré Aida Mbodji présidente de l’Alliance Nationale pour le Développement (AND).

Le Maire de Bambey a fustigé les harcèlements que subissent les responsables du Pds. Selon lui, «le Sénégal est un pays riche d’hommes de valeur où doit régner l’entre aide ».

Malgré tout cela, Aida Mbodji se dit prête à faire face. «Nous sommes plus que jamais déterminés à accomplir notre mission » a-t-elle soutenu.

Parlant de la gestion de Macky Sall, elle a déclaré que : «l’actuel pouvoir gouverne sur la base de promesses ».

«Le Pse n’est pas conforme à notre réalité » fait-elle remarquer. «Nous sommes dans un pays où règne la pensée unique. Ceux qui parlaient hier se sont tus face aux dérives du régime » a soutenu le Maire de Bambey.

L’ancien Ministre de la Femme a invité les sénégalais et les militants du Pds à se remobiliser pour faire face aux multiples agressions. Aida Mbodji appelle à la résistance.

«Nous allons mener le combat pour la prise en charge de vos préoccupations » a soutenu la Lion du Baol qui a déclaré que l’éducation, la santé sont malades. Elle a dénoncé la morosité économique qui règne dans le pays. «Il y a une crise évidente que le pouvoir continue à nier » dira-t-elle, non sans relever le «chômage des jeunes et la pauvreté galopante qui se conjugue au féminin. Doit-on laisser ce pays à Macky Sall pour qu’il fasse ce qu’il veut ? ».

«En milieu rural, l’agriculture est morte. Nous sommes restés deux ans sans rien faire. Ces gars «dou gnu dém ». Personne ne doit plus rester sans rien faire » a-t-elle déclaré.

ACTUNET.SN






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image