leral.net | S'informer en temps réel

Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie envoyés en prison !


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Décembre 2013 à 21:38 | | 5 commentaire(s)|

Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie envoyés en prison !
Nouveau rebondissement dans l'affaire des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay. Aïda Ndiongue, Abdoul Aziz Diop et Cie passeront la nuit à en prison. Ils ont envoyés à la citadelle du silence par le juge du deuxième Cabinet d'instruction. C'est aujourd'hui, vers 16 heures, qu'ils ont fait face au magistrat instructeur Samba Fall qui les a placés sous mandat de dépôt. Le Procureur de la République vise le détournement de derniers publics, le faux et l'usage de faux pour certains et la complicité de détournement de derniers publics pour les autres.



1.Posté par Ngaary le 17/12/2013 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'ils aillent tous en prison et y croupissent!

2.Posté par tounkara le 17/12/2013 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant bientôt va arriver le tour D OUMAR SARR ,ancien ministre, cet homme doit etre arrété au risque de le voir fuir!

3.Posté par schwarzeraal le 17/12/2013 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette femme est une des causes de notre misere.la dette sera toujours portée par les malheureux qui n´ont eu aucun sou dans leur portemonnaie .

4.Posté par ADUNA le 17/12/2013 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

THIEY ADUNA AZIZ QUI SE CROYAIT TOUT PERMI YALLAH MOY BUUR

5.Posté par Xeme le 18/12/2013 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La recette de la CREI est mise à nu:
- Des copains politiques pris pour experts évaluateurs. Chaque million des accusés devient milliard. Le cas Tahibou Ndiaye est un cas d'école. Le copain politique évalue à 8 milliards, les experts de l'ordre des évaluateurs évaluent à 500 millions. Au yeux du droit sénégalais, c'est seule l'évaluation de l'ordre qui sera retenue, c'est la seule à avoir une valeur judiciaire. Mais la CREI n'en a cure. Parce que l'évaluation du copain politique aura une valeur médiatique. C'est la seule alors qui sera utilisée par la presse des 100. On n'est pas encore en procès, on est en phase d'engraissage des fanatisés.
- Le chantage est beaucoup utilisé: si vous ne collaborez pas en avouant ce que vous n'avez pas fait, nous allons détruire votre vie et celle de toute votre famille. Ils connaissent la méthode. Notez que Souleymane Jules Diop menaçait de détruire la vie de sa soeur par sa plume. C'est donc possible. Parce que le troupeau de fanatisés est mis en place.
- Si vous êtes accusé. Si vous avez jamais été dans un bon hôtel en Australie, et si vous faites l'erreur d'envoyer un texto à un copain en partance pour l'Australie pour lui recommander le même hôtel, le texto devient une preuve que l'hôtel vous appartient. Le copain politique, expert évaluateur va lancer dans son moteur de recherche le nom de l'hôtel, va en avoir une photo et l'évaluer en milliards à verser dans votre patrimoine à justifier. Il ne faut pas oublier que le mot "milliard", il n'y a rien de tel pour exciter goorgoorlou. Et la CREI le sait.
- Les effets d'annonce alimentent les titres de presse et aident au formatage des cerveaux. Ainsi ça donne: "Vers la convocation d'Aîda Ndiongue. Vers l'interrogation d'Aïda Ndiongue. Vers la garde vue d'Aïda Ndiongue. Vers la prolongation de garde à vue d'Aïda Ndiongue. Vers le déferrement d'Aïda Ndiongue. Vers l'inculpation d'Aîda Ndiongue. Vers le mandat de dépôt d'Aîda Ndiongue." Et après, on prend un autre adversaire politique et on reprend le même schéma. Il ne faut pas oublier que le mensonge a gagné les présidentiels, le mensonge a gagné les législatives. Il y a les locales qui pointent, et pourquoi changer une stratégie qui gagne ?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image