leral.net | S'informer en temps réel

Aïda Ndiongue et Aziz Diop déchargés par les témoins

Le juge du 2ème cabinet d’instruction a procédé hier aux confrontations dans le cadre de l’instruction sur le présumé détournement au Plan Jaxaay. Aïda Ndiongue, Abdou Aziz Diop ainsi que leur co-inculpé Amadou Ndiaye ont été "blanchis" par les témoins.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Novembre 2014 à 19:07 | | 2 commentaire(s)|

Aïda Ndiongue et Aziz Diop déchargés par les témoins
"Le marché des produits phytosanitaires, dans le cadre du Plan Jaxaay, a été bel et bien exécuté". En somme, c’est ce qui est ressorti des confrontations faites hier, par le juge du 2ème cabinet d’instruction, dans le cadre du présumé détournement dans l’exécution du Plan Jaxaay. La responsable du Parti démocratique sénégalais (PDS), Aïda Ndiongue, son frère de parti Abdou Aziz Diop et l’agent comptable particulier Amadou Ndiaye ont été confrontés aux différents témoins. Il s’agit du comptable matière Hubert Thior et de la responsable des opérations financières. Avec des documents à l’appui, notamment des bordereaux de livraison, M. Thior a affirmé au juge que le matériel, notamment, des motopompes, des bacs à ordures et des tentes ont été livrés. Le témoin a aussi précisé que le matériel était aussi conforme à la commande.

En fait, Aïda Ndiongue est poursuivie pour escroquerie portant sur des deniers publics d’un montant de 20 milliards 688 millions de francs CFA. Selon l’accusation, après avoir gagné le marché, elle ne l’a pas exécuté intégralement. Et à la place des motopompes d’une puissance de 500 mètres cubes eau, l’ex-sénatrice a livré des engins de 150 mètres cubes eau. Selon nos sources, ceci a été démonté durant la confrontation.

Mais selon une source, les sapeurs-pompiers ont fait une confusion en lisant la notice. Car, argue-t-elle, l’inculpée a fait au-delà de ce que l’Etat avait commandé, car les motopompes ont une puissance de 520 mètres cubes eau. D’après toujours nos sources, même son coïnculpé Amadou Ndiaye l’a déchargée. Celui-ci également a été "blanchi" par le comptable matière.

Aïda Ndiongue et ses coïnculpés sont en prison depuis bientôt un an. Ils sont accusés de détournement de produits phytosanitaires destinés au plan Jaxaay. Programme de recasement des populations de la banlieue victimes des inondations de 2005, géré à l’époque par le ministère de l’Habitat dont Abdou Aziz Diop fut le directeur de cabinet. A l’ouverture de l’instruction du dossier, les inculpés et placés sous mandat de dépôt étaient au nombre de cinq. Maintenant il n’y a qu’Aïda Ndiongue, Abdou Aziz Diop et Amadou Ndiaye qui sont toujours en prison. Car, Madou Sall et Mariama Bousso, agents comptables particuliers du Plan Jaxaay, ont bénéficié d’une liberté provisoire. Ce qui a plusieurs fois été refusé aux autres.

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image