leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Aïssata Tall Sall : "Djibo Kâ, c’est l’homme d’Etat au courage politique qui a su résister héroïquement au Parti Socialiste"


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Septembre 2017 à 14:52 | | 0 commentaire(s)|

Aissata Tall Sall a retenu de Djibo Leyti Ka, l’homme au courage politique qui avait tenu tête à au Parti Socialiste alors tout puissant pour aller mettre sur les fonts baptismaux l’Union pour le Renouveau et gagner 1 députés.
 
« A Dieu nous appartenons et à DIEU nous retournerons. Ce que je retiens de Djibo Kâ, c’est l’homme d’Etat au courage politique qui dans les années 1998 a su résister au Parti Socialiste du temps de sa toute puissance pour aller mettre sur pied l’Union pour le Renouveau (URD) et rafler 11 députés lors des élections législatives. Alors qu’aujourd’hui avoir même seul député reste un parcours de combattant », a témoigné Aïssata Tall Sall en marge de l’installation de la XIIIème Législature ce matin
 
Avant d’ajouter « C’est une référence sur le plan de la gestion et de l’administration. Il a gravi tous les échelons. Aujourd’hui, nous avons la chance d’apprendre de son parcours et de son expérience. Le Sénégal a perdu un grand homme qui a légué de bonnes choses à la postérité. »
 
En effet, dans l’histoire tonitruante avec les mutations sélectives du BDS, BPS, UPS et enfin du Parti socialiste, la date du 30 mars 1996 reste révolutionnaire avec le fameux 13ème congrès ordinaire du PS. Abdou Diouf fut alors porté à la Présidence du Parti et Ousmane Tanor Dieng, désigné comme Secrétaire Général.
 
C’est au sortir de ce ce fameux «congrès sans débat» de 1996, Djibo Kâ, et Moustapha Niasse claquèrent la porte. Aujourd’hui, Djibo Kâ est mort et Moustapha Niasse est réélu président de l’Assemblée nationale, sous la présidence d’Abdoulaye Makhtar Diop qui a été avec Tanor Dieng et les deux premiers cités des camarades de promotion de l’Ecole nationale d’Administration dans les années 1970.
 
Aujourd’hui au PS, Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall, Barthélémy Dias et Bamba Fall semblent marcher sur les traces initiales de Djibo Kâ et de Moustapha Niasse en 1998. Rendez-vous est encore pris avec l’histoire et la destinée tracée par le TOUT-PUISSANT.
 
Massène DIOP Leral.net