leral.net | S'informer en temps réel

Al Qaida à nos portes, que fait l’Etat ?

Comme nous le savons tous, la moitié du Mali(ou presque) est gouvernée par AL QAIDA. Pour l’autre moitié les choses ne sauraient tarder.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Juin 2012 à 16:23 | | 10 commentaire(s)|

Al Qaida à nos portes, que fait l’Etat ?
Que faire ?
Doit-on attendre, comme des moutons à la veille de la Tabaski ou comme des dindes à la veille de Noel ?
Al Qaida vise deux entités qui ne font pas qu’une. Il s’agit de l’Etat laïc ; d’une laïcité « annihilante ». Qui va jusqu’à nier à prés de 95 % de la population le simple droit pour leurs petits d’apprendre un petit « bissimilahi rahmani rahim ».

Vous avez dit sacrilège ?
Il y a aussi l’opposition, plus laïque que laïque.
Tous ont, en commun, de n’avoir à offrir aux confréries et autres arabisants que les bancs de touche.
A Tombouctou, Mopti et Gao des mausolées ont été saccagés, les restes des saints déterrés et relégués à la balayure. Ces hommes d’Al Qaida qui font jonction avec Boko Haram ont leur légion sénégalaise à Tombouctou. Les mausolées de Kaolack, Tivaoune, Touba, Yoff Layenne, Madina Gounass ainsi que tous les autres ont leurs maquettes en miniature qui servent à s’entrainer au saccage.

Point faible pour notre vaillante armée nationale : un supplétif faible en nombre, mal équipé, pour ne pas dire non équipé ; toutes les unités combattantes étant occupées au maintien de l’ordre dans la forêt casamançaise. Le renouvellement des troupes, uniquement par le volontariat, prive nos diambars de ressources en la matière. D’où l’intérêt de revenir au service obligatoire pour honorer le drapeau national.

Ce qui vient d’être dit indique le chemin à suivre. Et qui commencera par une véritable réconciliation nationale d’avec la Casamance, où tout un peuple est humilié. Au point que les femmes soient toutes désignées comme servantes. Alors que pour les hommes c’est souvent le gardiennage, s’ils ne sont chauffeurs ou mécanos.
Rien ne se fera si nous ne présentons des excuses publiques et solennelles au pays des Mansa. Avec ses Baynouk, ses Diolas, ses Balantes, ses Manjaques, mais aussi ses Peuls et ses Mancagnes.

D’autre part nous devons arrêter de traiter avec ces vendeurs de rêves qui, jadis, partaient du Palais avec des valises remplies de liasses, soi-disant, destinées à nourrir les soi-disant rebelles. Or, c’est mal connaître le « Casaçais » qui préfère sa dignité à l’argent.

Les chefs du maquis et l’aile politique dont Nkrumah Sané doivent bénéficier de sauf conduits délivrés par l’ONU et qui leur garantira une immunité sur l’ensemble du territoire sénégalais. Puis une Commission Nationale Vérité et Réconciliation devrait voir le jour dans les meilleurs délais.

En effet, comme le dit l’adage arabe, « éviter le pire est meilleur qu’apporter le meilleur ». Arrêtons cette hémorragie.
Un gouvernement d’union nationale, au moins à moitié enturbanné, devrait voir le jour. Chaque sénégalais étant prêt à mourir pour sa confrérie, l’union nationale patriotique se fera alors.

Toutefois si, quelque part, certains n’ont dans la tête que le triomphe de la minuscule république des apéristes, pour l’unité et la cohésion du Sénégal, on pourra dire « bonjour les dégâts ».

Et cela ne fera ni l’affaire des gays, ni des drogués, encore moins des alcooliques.
Ce ne sera pas, non plus, la fête pour des libéraux, des socialistes et autres « marxisants ».
Si de ce qui vient d’être dit rien n’est fait, la seule alternative sera d’être prêt à reconnaître la future République Islamique du Mali. Même si, là, il ne s’agira que d’un dilatoire. C'est-à-dire que le mouton en question puisse avoir la vie sauve parce qu’il y aurait deux Tabaskis.


Ahmed Khalifa NIASSE



1.Posté par BEN le 02/06/2012 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce monsieur est bizarre, je n'aime pas du tout ses agissements. je vous rappelle, Monsieur Niasse, qu'Al Qaida est a nos portes depuis 2008. Vous etiez dans le gouvernement de Wade a l'epoque. Qu'avez-vous fait?

2.Posté par wakh deug le 02/06/2012 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ki meunoul wakh ba paré beuri wakh il parle trop do noppi nak gnoune al quaida dougnou def dara senegal diam rek nassa khel dal lingay sokhor yeup fi yalla fi nek dou kenene

3.Posté par DEUG le 02/06/2012 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TOUT CA POURQU ON OUBLIE SES DEBOIRES MAIS PEINE PERDUE LE JUGE VA TE CUEILLIR

4.Posté par deug la verité le 02/06/2012 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lui la c'est un grand menteur de menthe

5.Posté par deum le 02/06/2012 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce golo là doit être poursuivi pour haute trahison . Vous me direz qu'il n'a rien fait, mais que dalle, il mijote avec les extremists. Il fera tout pour mettre de l'huile sur le feu de +macky. C'est un danger pour la laïcité du Sénégal.

6.Posté par bounkhatab le 02/06/2012 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour votre gouverne, l'autre Niasse incendiaire,les forces de sécurité du senegal sont assez rensegnee et équipée pour s"occuper de cette menace. Elles n"ont pas besoin de votre alerte intéressée.

7.Posté par BATE le 03/06/2012 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al quaida arrive, nous debarrasse des parasites que vous marabouts êtes; ensuite on se debarasse de al quaida

8.Posté par Abou Abdallah le 03/06/2012 02:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’ÉPREUVE FATIDIQUE DE L'OCCIDENT DE L'OUEST VIENT TELLE DE TOMBOUCTOU, GAO, ET KIDAL?

L’épreuve fatidique de l’Occident de l’Ouest, vient-elle de Tombouctou, Gao et de la région sahélienne? On s’imaginait une telle échéance lointaine mais l’âme "de l’orbite terrestre" aurait-elle précipitée de tels évènements tels que:
· La fin de la néo colonisation en Afrique,
· Les stratégies des rapines occidentales sur lepouvoir africain et les richesses du continent
Les impérialistes occidentaux de l’ouest, sans hypothéquer leur pronostic vital et celui de leurs populations, nepourront faire face aux défis des épreuves, des réalités politiques destinées àles attirer dans les pièges et les spirales de guerres coloniales et néo-coloniales, qui peuvent étendre leurs métastases dans les pourritures des fosses qu’ont creusées les colonialistes eux-mêmes.
Le scénario commencé à partir du Mali et de l’Afrique est un des pôles où devrait se jouer l’une des dernières conflagrations qui est le prélude de la ruine de l’Occident de l’ouest, de son système et du dollar et l’euro.
a) Leguêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao est-il une malédiction des grands résistants et Héros historiques africains martyrs des colonialismes européens : Omar Moktar, de Samory Touré et de El Hadj Omar Mali ou autres. Ce qui aussi renvoie pour certains symboles historiques, à la tragédie du martyr africain Béhanzin résistant déporté par les colonialistes français aux dernières colonies (Martinique). D’ailleurs d’après certaines rumeurs, lesymbole de Thierry DOL otage martiniquais de Aréva au Sahel ; stigmatise un positionnement équivoque au côté du capitalisme prédateur, par rapport au label révolutionnaire martinico-algéro-africainqu’a été Frantz Fanon.

b) Le guêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao aux confluents de plusieurs continents serait de nature à fédérer les pôles autant des puissances financières émirats du croissant et du golfe arabe que les puissances militaires et diplomatiques des pays émergeants et mondiaux.
c) Le guêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao interpelle les pôles des révolutions en Amérique du Sud et aux dernières coloniesfrançaises.
Comment ces diplomaties des pays émergents et concurrents pourraient accepter d’autres recolonisations occidentales dans le tiers-monde après celles tentées par lescolonialistes depuis : après l’Indochine,le Laos, le Cambodge, la guerre de Corée, l’Irak, l’Afghanistan , Le Liban, L’Iran etc.…
Comment comprendrait-on après queles États occidentaux qui aient acté avec beaucoup d’enthousiasme intéressé :la Charia et l’islamisme au Maroc, en Libye, au Yémen, en Tunisie, Egypte ,en Libye ;en correctif après l’erreur mortifère commise aux dépends du FIS en Algérie ;veuillent intervenir contre ce même « charia et l’islamisme » au Mali ou faire intervenir militairement certains de leurs valets africains au MALI pour un « hara kiri » occidental en Afrique de l’Ouest.
Si naguère ces interventions auraient lieu, les impérialistes occidentaux auraient le mérite de faire en sorte que certains de leurs alliés et amis des émirats et du Golfe deviennent leurs ennemis, car personne ne comprendrait que " l’islamisme et la charia » intégrés que les États occidentaux avaient Intégrés hier au Maghreb et Machrek , soient demain combattus en Afrique et au Mali par ces mêmes européens et leurs amis.
Alors les européens se devront "laisser passer le Mérinos", en ses terres d’Afrique. Certains prudents stratèges occidentaux et de la région ont semblé discrètement l’admettre et le comprendre. Sachant ce que leur coûterait une aventure dans le Sahel avec l’embrasement de nouvelles croisades de recolonisations au profit des mines et gisements africains que les nations africaines se veulent réapproprier et faire fructifier pour un développement plus certain et immédiat avec d’autres partenaires comme la Russie, la Chine, les pays émergents et ceux du BRICS et autres.
Des grandes puissances politiques émergentes qui ne pourront accepter de nouvelles croisades et recolonisations ;les occidentaux en sont-ils conscients que leur présence au Sahel serait leur dernière fatidique intervention coloniale.



A moins qu’il s’agit pour les impérialistes occidentaux de préparer sur différents points cardinaux de la planète après la Syrie, L’Iran, la Corée, Cuba, le Caucase d’autres départs de feu d’une troisième guerre mondiale généralisée, dans lesquels les hégémonistes occidentaux de l’ouest sont prêts à jouer à la roulette russe avec leur existence et celle de leurs populations .On verra s'il en vaut la chandelle ; leur rapine au profit des gisements de richesses en Afrique. Ou bien par racisme les ouest européens dénieraient-ils à l’Afrique et aux africains le droit inaliénable de « tourner le dos à l’occident" comme le leur disait TABO BEKI ex président sud africain; pour s’instituer et s’organiser autrement avec les pays d’Asie, d’Orient,pour un réel re-développement en dehors de leur tutelle hégémonique et ou raciste.
L’Occident est devenu avec « sa communauté internationale », le serpent qui se mord la queue sur lesdossiers tel que : partage de l’Afrique, l’occupation de la Palestine, les territoires arabes occupés ainsi que l’occupation des dernières colonies françaises.
Publié par Abou Abdallah Mahmoud à

9.Posté par Abou Abdallah le 03/06/2012 02:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tombouctou, de Gao , Kidal s’inscrivent dans une continuité historique et anti impérialiste
De qu’elle « laïcité « et « intégrité territoriale coloniale» se réclament certains notables du Mali et du néocolonialisme africain ?

Certes, contrairement aux allégations maçonniques, l’islam en Afrique et au Mali peut être un élément de réintégration territoriale africaine. Aussi, la désintégration territoriale de l’Afrique n’a telle pas commencée, avec la laïcité, le colonialisme et les missions chrétiennes occidentales?

Quelques éléments historiques indiquent là où le néocolonialisme africain a intégré et s’est aliéné , précisément de telles positions laïques relevant des mainmises idéologiques équivoques, dont se réclament certains notables au nom de la république du Mali et de leur Afrique inféodés au colonialisme.

L’héritage du colonialisme et la doctrine maçonnique de Jules Ferry sont-ils compatibles avec la nature spirituelle africaine et l’islam venus renforcer de manière invincible le mouvement de libération des civilisations du continent ?

Revisitons des éléments de «L’héritage du colonialisme et la doctrine de Jules Ferry » concernant : L’Afrique Equatoriale Française et Afrique Occidentale Française là où certains administrateurs coloniaux attestent de leurs pratiques ( les déclarations de Félix Eboué) utiles, pour la compréhension du système pseudo-indépendant [1]imposé aux africains par les colonialistes : « L’enseignement des Missions chrétiennes touche une grande partie de la société indigène au Gabon et en Obangui-Chari. Son influence est moindre au Tchad, par suite de l’insuffisance numérique de Missionnaires et à cause de la présence d’un bloc musulman compact. La coutume indigène trouve, dans la diffusion des préceptes chrétiens, sa plus inévitable raison d’évoluer… » Il y a moins lieu de former un certain nombre de ménages chrétiens qu’on souhaite exemplaires que d’assimiler la notion de mariage chrétien à une société qui vie sous une autre loi, de lui faire comprendre peu à peu le caractère indissoluble du mariage et librement consenti et l’obligation de la monogamie… ». « Tout cela étant acquis avec beaucoup de doigté et le sens aigu des conséquences sociales, je ne demanderai pas mieux que d’admettre pour les chrétiens (les noirs évangélisés) l’interdiction du divorce et la punition du délit de bigamie en vertu de la coutume telle qu’elle aura été transformée »…(La Nouvelle Politique Indigène pour l’A.E.F. Félix Eboué.)

Selon cet administrateur (A.O.F et A.E.F.) « Félix Eboué , fonctionnaire franc maçon estimait que la meilleure voie était « de conduire la masse, dans son ensemble et avec ses cadres (élus et intellectuels formés par le système) à la conception chrétienne », la plus indiquée pour faire passer dans la vie de l’indigène un principe de responsabilité. Les missions chrétiennes devaient notamment contribue à un enseignement de masse d’où se dégagerait une élite dirigeante ».
Leur mentor Jules Ferry ne déclarait-il pas ; « que l'école de la république avait pour but "d'enlever Dieu du cœur des hommes".
Les vrais patriotes, maliens à partir d’une expérience islamique du Nord, peuvent-ils changer la réalité pour ré-instituer le Mali à l’instar de ses premiers musulmans bâtisseurs les Askia Mohamed et autres.
A notre avis, ce n’est pas à partir des cimetières et les musés qui ont projeté dans l’oubli et le folklore touristique, ayant insufflé les répulsions laïques, qu’on peut faire vivre cette brillante civilisation musulmane de l’Afrique ; mais c’est dans cette rupture du Nord Mali et de toute l’Afrique avec les bases des institutions et du système néocolonial africain que peuvent réussir les musulmans maliens et africains.
Quelques critiques qui peuvent-être adressées aux assaillants du Nord Mali ; qui certes peuvent être examinées. Il n’en demeure pas moins que le désordre et la ruine de l’Afrique imposés par le pillage des richesses du continent, la France Afrique, la domination systémique et l’exploitation capitaliste de l’impérialisme des occidentaux ne peuvent être ébranlés et remis en cause que par un mouvement révolutionnaire qui devrait faire évoluer un processus et des indicateurs d’une meilleure visibilité nationale et internationale à l’instar de la Tunisie ou de l’Egypte.
On ne peut valablement ni superposer, ni comparer les processus de changement révolutionnaire qui ont leur spécificité, que l’on se trouve en Afrique en Asie et en Orient.
Pour exemple la révolution et les purges de la libération françaises ont été d’une violence sanguinaire qui certes ne sera jamais de l'éthique des révolutions islamiques annoncées.
Cependant il est à prévoir que les pouvoirs pseudo négro africains installés pour le néocolonialisme auront à faire face à des bouleversements. Par conséquent les recours des politiciens africains affiliés aux colonialistes au secours de leurs régimes menacés d’effondrement ne peuvent qu’être des appels défensifs vitaux de survie, « SOS » aux colonisateurs occidentaux pour plus de colonialisme et de contrôle impérialiste en Afrique.
Il faudrait rappeler les sempiternels alibis « de laïcité » et« d’intégrité territoriale ». Le continent africain n’avait eu d’intégrité, après le viol du partage effectué des puissances européennes. Ces colonialistes européens avaient sacrifiés l’intégrité territoriale africaine, son système éducatif et institutionnel qui était basé sur l’islam et la charia depuis l’Algérie de L’Amir Abdel Kader, aux régions sahéliennes et autres gouvernés par des chefs les d’Etats islamiques (Omar Moktar, Hadj Omar, Samory Toure, Ousmane Dan Fodyo, etc). Ces états islamiques d’avant la colonisation coopéraient avec leurs alliés des pays arabes, du Maghreb, du Machrek et de la péninsule arabique.
Les révolutionnaires et insurgés de Tombouctou, de Gao , de Kidal s’inscrivent dans une continuité historique et anti impérialiste.
Tombouctou, de Gao , Kidal s’inscrivent dans une continuité historique et anti impérialiste
Si guerre il doit y avoir en Afrique l’enjeu y est entre l’islam et le néocolonialisme africain : CEDEAO, France Afrique et leurs alliances impérialistes et sionistes. Etant donné que l’occasion est donné à U. A. :(Union Africaine aux fondations de la France Afrique) pour une refondation ; l’unité africaine authentique renaitrait alors de l’extinction néocoloniale au profit « des Etats Unis d’Afrique », alliés à la Oumma, représentés du bloc du panafricanisme et ou de l’afro asiatisme anti-impérialiste y compris des Etats islamiques africains.
Quels pouvoirs sont susceptibles de sortir par l'éducation le lavage des cerveaux africains néo colonisés???



[1] Citations : ». : Joseph Roger de Benoist Assistant de recherches de L’IFAN) déclarait : « La Conférence de Brazzaville fut bien un acte colonial. C’est malgré eux que les gouvernants réunis en février 1944 ouvrirent la porte à la décolonisation ».Ref :Le magasine de l’Afrique N°7/1983.
Rene Pléven Mai 1944 : « Il y a la colonisation des marchands, qui cherchent à bon compte des matière premières, la colonisation des militaires qui cherchent de nouveaux terrains de conquête, il y a la colonisation des clercs, religieux ou laïcs, qui convaincus de la supériorité de leur culture ou de leur foi, veulent en faire bénéficier les autres ». « Coloniser c’est projeter dans l’espace sa civilisation ».
« Partout les habitants de nos terres coloniales ont déjà suffisamment goûté de la France pour ne jamais accepter volontairement des changements qui mettraient en cause leur appartenance à la famille française ».
René Pléven du CFLN (Comité Français de Libération Nationale installé à Alger) : ce haut fonctionnaire radical et franc maçon estimait que la meilleure voie était de « conduire la masse dans son ensemble et avec ses cadres, à la conception chrétienne » la plus indiquée pour faire passer dans la vie de l’indigène un principe de responsabilité[1]
(Ref : idem)

10.Posté par tala le 04/06/2012 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce gars est un véritable voyou, il doit être surveillé de près. Si AI QUAIDA met les pieds au Sénégal, ce sera grace à lui. Il n'a plus de soutien financier. KHAdafi est mort, Wade est par terre, il a perdu ses biens en Guinée. Il n'a plus de sponsor en Guinée Bissao. Donc il va droit vers la ruine financière. N'oubliez pas ses terroriste lybiens du temps de Abdou DIOUF. Encore une fois c'est un bandit, lui et son frère Sidy. Ce sont des êtres maléfiques qui veulent faire chanter les gens pour de l'argent. J'espère que les nouvelles autorités vont les surveiller de près et les mettre au gnouf si nécessaire. Pas de sentiments pour les bandits et les Maitres chanteurs. Rappelez vous le traitement que lui avait résevé les talibés du Khalif des Niassènes lors du Gamou.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image