Leral.net | S'informer en temps réel



Al-Qaida cherche à frapper des cibles en Europe

le 3 Mai 2012 à 12:28 | Lu 434 fois

Des documents ont été saisis sur un homme arrêté à Berlin. Selon les renseignements américains, il s'agit en effet de la plus grosse saisie de matériel d'al-Qaida depuis la mort de Ben Laden.


Maksoud Lodin, jeune Autrichien de 22 ans, avait dissimulé la clé USB dans son caleçon. Et caché les documents secrets d'al-Qaida au milieu de deux films pornographiques. Les policiers et enquêteurs allemands qui l'ont arrêté à Berlin le 16 mai 2011, alors qu'il arrivait du Pakistan, ont mis plusieurs mois à déverrouiller les mots de passe et les cryptages de protection.

Mais ils n'ont pas été déçus: selon les renseignements américains, il s'agit en effet de la plus grosse saisie de matériel d'al-Qaida depuis la mort de Ben Laden. «De l'or pur», a commenté un responsable des services. Plusieurs centaines de documents consacrés aux opérations et projets futurs d'al-Qaida.

Selon le quotidien allemand Die Zeit, qui a révélé l'affaire, les écrits auraient été rédigés en 2009 par des auteurs appartenant au premier cercle d'al-Qaida. Peut-être même par Younis al Mauretani, l'un des chefs de l'organisation jusqu'à sa capture par la police pakistanaise en 2011.

Loup solitaire
Un an presque jour pour jour après la mort de Ben Laden, tué le 2 mai 2011 dans un raid des forces spéciales américaines à Abbottabad, au Pakistan, le contenu des dossiers confirme les évolutions récentes de l'organisation terroriste.

D'abord, l'affaiblissement de la nébuleuse, désorganisée par les bombardements menés depuis plusieurs années par les drones américains dans les Zones tribales pakistanaises. Prenant acte de l'efficacité grandissante des services de renseignements occidentaux et de la pression mise sur al-Qaida, le document s'interroge sur la manière de reprendre l'initiative et de développer des parades. Al-Qaida a «du mal à remplacer ses chefs les mieux formés et les plus expérimentés» qui ont disparu, a récemment commenté John Brennan, le conseiller de Barack Obama pour la lutte antiterroriste. Dans des documents extraits de son repaire pakistanais, que l'école militaire américaine de West Point s'apprête à diffuser, Ben Laden aurait lui-même reconnu que son organisation subissait «catastrophe après catastrophe».

La nébuleuse ne s'est jamais vraiment relevée de la disparition de son chef charismatique. Son successeur, l'Égyptien Ayman al-Zawahiri, n'a pas réussi à s'imposer auprès des disciples de Ben Laden. Les responsables américains, qui ont fait de la capture de Ben Laden un argument électoral, estiment que le noyau central de la nébuleuse terroriste a «quasiment disparu» et qu'elle n'est pas en mesure aujourd'hui de commettre un nouveau 11 septembre 2001. L'idéologie du djihad mondial continue cependant de vivre. Elle est très active en ce moment dans le Sahel avec Aqmi, ainsi qu'en Somalie et au Yémen.

Le principal danger pour l'Europe et les États-Unis, estiment les services antiterroristes, est désormais celui du «loup solitaire», à l'image de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban. Bien que différente, la menace est d'autant plus dangereuse qu'elle surfe et se radicalise désormais sur Internet, nouvel espace de recrutement pour les djihadistes. Les acteurs individuels et les petits groupes locaux affiliés à al-Qaida deviennent de plus en plus actifs. «Le violent extrémisme et les attaques des loups solitaires représentent une menace significative pour les citoyens européens», a affirmé la semaine dernière Rob Wainwright, le directeur d'Europol, commentant le dernier rapport de l'organisation sur le terrorisme.

Double stratégie
Les documents retrouvés sur la clé USB du jeune Autrichien le confirment. Ils suggèrent d'entraîner rapidement les djihadistes européens puis de les renvoyer chez eux commettre des attentats plutôt que de les engager dans les combats en Afghanistan ou au Pakistan. Les auteurs prônent aussi la multiplication des petites attaques peu chères et faciles à organiser, utilisant des technologies rudimentaires.

De là à en conclure que l'organisation a renoncé aux attentats de grande envergure, il n'y a qu'un pas, que les spécialistes du renseignement se gardent bien de franchir. Car les documents retrouvés sur Maksoud Lodin, en procès à Berlin, évoquent une double stratégie, qui consisterait à mettre les services occidentaux sur de fausses pistes - les petites attaques des loups solitaires - tout en préparant dans l'ombre des attentats plus importants. Le contenu de la clé USB de Maksoud Lodin évoque une reproduction en Europe des attentats commis à Bombay en Inde, qui avaient fait 164 morts en novembre 2008. Il suggère aussi de s'emparer d'un navire de croisière et d'exécuter l'un après l'autre, devant une caméra vidéo, une partie de ses passagers, qui auraient été auparavant revêtus de la combinaison orange des prisonniers de Guantanamo.