Leral.net | S'informer en temps réel



Alain Derobe : Mort du pionner de la 3D au cinéma

le 13 Mars 2012 à 20:06 | Lu 778 fois

Alain Derobe : Mort du pionner de la 3D au cinéma
Alain Derobe s'éteignait à l'âge de 76 ans, après une longue carrière où il avait fait de l'image 3D l'une de ses spécialités, révèle ainsi Le Film Français. Étudiant en chimie puis en architecture, il s'était rapidement converti à la lumière si chère au cinéma. Élève de l'école Louis-Lumière puis de l'Idhec, il avait endossé le costume de directeur de la photographie pour la première fois en 1963, avant de s'occuper de la lumière sur des longs métrages comme Scènes de chasse en Bavière de Peter Fleischmann en 1969, Sept Jours ailleurs de Martin Karmitz la même année ou encore Pistonné de Jean-Claude Brialy en 1970.

Au début des années 90, il s'engage auprès du Futuroscope dans la création et la mise au points de nombreux systèmes de caméras pour les grands formats permettant des projection à 360°. En même temps, il goûte au tournage en relief, qui deviendra par la suite sa spécialité.

Créateur de génie, il est à l'origine de la technique Natural Depth Method, baptisée Méthode Derobe, une méthode particulière qui l'a conduit à superviser Pina 3D, un long métrage de Wim Wenders sur la chorégraphe Pina Bausch, nommé aux Oscars cette année et lauréat du prix spécial du jury de l'International 3D Society de Los Angeles ainsi qu'Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté réalisé par Laurent Tirard. Un film sur lequel sa méthode avait fait des merveilles sous son oeil expert et qui perd une deuxième pièce de ce long métrage après la disparition tragique de Michel Duchaussoy, lui aussi au casting de ce long métrage.

Alain Deborde était également l'un des fondateurs de l'Association française des directeurs de la photographie cinématographique, président de l'UP-3D, l'association des professionnels de l'image en 3D et membre de la Commission supérieur technique de l'image et du son (CST), qui a tenu à lui rendre hommage en ces termes : "Le cinéma du monde entier regrette la grande perte de cet homme unique habité par une vraie vision de la recherche et de l'invention au service de la création."

C'est un grand monsieur qui nous a quittés, un nounours adorable. Toutes nos condoléances à sa compagne Marie-France.


SOURCE :purepeople.com