Leral.net | S'informer en temps réel

Alain Juppé : "Musulmans, on est là pour vous protéger mais prenez vos responsabilités"

Rédigé par Plus d'informations demain sur leral ( La rédaction ) le 14 Janvier 2015 à 11:41 | Lu 411 fois

L'ex-Premier ministre et maire UMP de Bordeaux Alain Juppé a appelé mercredi les musulmans de France à "prendre leurs responsabilités" et à s'affirmer comme citoyens en s'exprimant "fortement" sur les valeurs fondamentales de la République, comme la laïcité ou l'égalité hommes-femmes.


Alain Juppé : "Musulmans, on est là pour vous protéger mais prenez vos responsabilités"
Comme tous les autres citoyens, "les musulmans ont droit à la sécurité, le Premier ministre (Manuel Valls) l'a dit et je crois qu'il a raison, la République a le devoir de leur permettre de vivre en sécurité dans leur pays - l'immense majorité sont Français - et de pratiquer leur religion", a affirmé M. Juppé sur BFMTV/RMC. "Mais je voudrais ajouter qu'ils ont eux aussi des devoirs envers la République, d'abord celui d'affirmer très clairement leur respect des principes républicains", a poursuivi le maire de Bordeaux.

Il a notamment cité la laïcité - "la loi religieuse ne saurait en aucune manière prévaloir sur la loi civile" et "l'égalité entre les hommes et les femmes", exhortant les musulmans à s'exprimer "fortement là-dessus". "Donc, je dis à mes amis musulmans: on est là pour vous aider et vous protéger, mais prenez vos responsabilités et affirmez-vous comme des citoyens!", a lancé Alain Juppé, candidat à la primaire à droite pour 2017.

Il a aussi appelé la communauté musulmane de France à mieux s'organiser, notamment en ce qui concerne la formation des imams. "Aujourd'hui, le nombre d'imams qui sont formés véritablement par le Conseil français du culte musulman (CFCM) est marginal. Les autres, on les fait venir de l'extérieur et beaucoup ne parlent même pas français", a déplora M. Juppé, jugeant qu"'on doit s'exprimer en français sur le territoire de la République".

A ce titre, il a souhaité une réflexion sur une "adaptation de la loi de 1905" de séparation des Eglises et de l'Etat: "On pourrait contribuer à la formation (des imams) et surtout convenir avec la communauté musulmane d'un système d?habilitation des imams". Plus généralement, Alain Juppé a estimé que l'islam devait réfléchir à sa modernisation, tout comme l'Eglise catholique l'a fait par le passé. "D'une certaine manière, l'islam doit faire son +aggiornamento+, comme l'Eglise catholique l'a fait au cours du XIXe siècle: qu'est-ce que ça signifie le coran au XXIe siècle? Est-ce qu'on peut continuer à en avoir une lecture littéraliste, comme certains le font, ou bien est-ce qu'il faut au contraire l'adapter au contexte actuel?", a-t-il dit.

7sur7.be