leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Alassane Samba Diop: "Baba Aïdara faisait des piges à la RFM, il ne peut pas parler de démission"


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Août 2017 à 14:45 | | 0 commentaire(s)|

La Radio Futurs Médias (Rfm) a décidé de mettre fin à sa collaboration avec son correspondant basé aux Usa, Baba Aidara, ce mardi. Ce dernier a annoncé sa « démission » sur sa page facebook, visitée par IGFM.

Joint au téléphone, le Directeur de la RFM, Alassane Samba Diop, a confirmé l’information de la fin de collaboration avec Baba Aïdara. Selon M. Diop, Baba Aïdara faisait des piges à la RFM, il ne peut pas parler de démission. C’est la Rfm qui a décidé de mettre fin à la collaboration.

Pour rappel, Baba Aïdara avait démenti hier sur sa page facebook, l’information de l’Observateur faisant état de la déportation d’Assane Diouf prévue ce mercredi à 2 heures du matin.

Un démenti qui a créé un malaise entre les deux entités du même groupe. Ce mercredi, l’Observateur a réitéré son information avec des preuves à l’appui. Notamment la liste des personnes qui seront déportées, dans laquelle figure bel et bien Assane Diouf.

Mieux, le ministère des Affaires étrangères a sorti un communiqué dans lequel, il annonçait l’arrivée hier soir, de 17 sénégalais des Usa, parmi lesquels, après recoupements, se trouve Assane Diouf.

Baba Aïdara a également publié sur sa page Facebook, hier mardi, que finalement, l’avocat d’Assane Diouf a confirmé sa déportation.

Il n’avait autre choix que de rendre le tablier ou être démis. Malheureusement, c’est le cas.

Toutefois, le Directeur de la RFM, Alassane Samba Diop, a tenu à préciser à IGFM, que sa radio n’a jamais passé un élément de Baba Aïdara qui dément l’Observateur, qui est un support du groupe.

A l’en croire, il avait appelé Baba Aidara pour lui dire que l’élément qui dément l’Observateur ne pouvait pas passer à la radio. Mais ce dernier avait pris la responsabilité de publier le « démenti » sur sa page Facebook.

Cependant, il a salué ses longues années de collaboration avec Baba Aïdara. Qui a, selon lui, « beaucoup servi la RFM ».

Malheureusement, « il a trébuché. Et certaines fautes se paient cash dans le métier de journalisme », note Alassane Samba Diop. C’est le cas avec cette affaire Assane Diouf, qui a fait sa première victime…Baba Aidara.



IGFM