leral.net | S'informer en temps réel

Album « Ency-comédie » de « Keur Gui » Crew : 100% Nulle Zik, 100% Navet ! - Par Alioune Badara Niang


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Octobre 2014 à 08:19 | | 14 commentaire(s)|

Album « Ency-comédie » de « Keur Gui » Crew : 100% Nulle Zik, 100% Navet ! - Par Alioune Badara Niang
L’attente fut longue telle une arlésienne et à la sortie, la désillusion fut toute grande également ! En tout cas, c’est peu dire que les mélomanes Sénégalais férus de rap, du bon rap, expriment en chœur, leur triste déception à propos du double tome du groupe « Keur-gui » qui porte pompeusement le nom « Encyclopédie » mais est en réalité une vraie éclaboussure sur le visage du hip-hop sénégalais tellement que c’est en deçà du minima requis en la matière.
Et à juste titre d’ailleurs, car ils se sont rendus compte qu’ils ont affaire à deux gus égarés, ne comprenant rien des enjeux de l’heure et surtout pire, se croyant dotés de réelles capacités d’analyses politiques alors qu’ils en sont loin. Très loin même. Avec « encyclopédie », pardon « ency-comédie », ces apprentis rappeurs ont tout simplement pondu une comédie digne d’un navet. Et devant tant d'amateurisme et de médiocrité, il nous est difficile de ne pas vider notre stylo rouge.

En effet, sortant complètement du contexte original dont nous ont habitué nos stars confirmées du hip-hop, cette parodie « d’encyclopédie » foncièrement lourdingue et pleine de gags de néophytes, à la limite de l’insouciance, est un scénario décousu. L’absurdité lyrique y est présente, poussée par des voix en excès de virilité, sans compromis. Le mix et l'enregistrement sont pourris, les parties musicales pauvres et l'humour peu créatif. Et ça donne çà !!!! 26 morceaux d'insulte à l'intelligence, 26 morceaux à piétiner l'art, 26 morceaux pour renier toute forme de création artistique, 26 morceaux enfin, pour ridiculiser le hip hop Galsen ! Bref, cet album est l'archétype du rap sénégalais pitoyable formaté pour un public considéré comme un ramassis de crétins. Et pourtant, ce public avisé et très passionné, mérite beaucoup d’égards car c’est lui le consommateur final.

Notre expérience et notre passion de la musique en général et du rap en particulier, sont les socles sur lesquels reposent nos propos, car nous avons eu la chance, grâce à la musique, de faire le tour du monde, de connaitre les plus grandes scènes et aussi de rencontrer des artistes multidimensionnels, les uns plus hardcore que les autres, mais avec un seul dénominateur commun : le talent ! Et le talent, c’est ce qui manque cruellement à ce « keur-gui ». Donc cette « ency-comédie » désolante, n’est pas surprenante !

Aussi à écouter ce «crew » sans génie, arrogant et suffisant, pilonner le régime du Président Macky Sall, on a l'impression que le pays est dans un mouvement de balancier, pire, on se croirait même dans une république bananière où les libertés individuelles sont opprimées, la corruption et le népotisme érigés en mode, l’impunition consacrée et ainsi de suite. Ce tableau plus que noir, ne correspond pas à la réalité des choses. Loin de là.

En vérité, convenons qu’en termes de contenu politique, le Président Macky Sall fait le job. Certes il est indiscutable de nier l’existence des problèmes. Mais ce n'est pas par manque de volonté du Président Sall. Il se trouve que l’état exsangue dans lequel il a trouvé le pays, demande du temps et surtout du travail pour le redresser. C’est même un truisme que d’affirmer qu’il s’est inscrit dans cette logique depuis son accession au pouvoir pour respecter ses engagements électoraux. Et bien des acquis ont été obtenus :
Baisse du coût du loyer, baisse du prix des denrées de 1ère nécessité comme le riz, le sucre, le pain…, baisse de l’impôt sur les salaires, baisse du train de vie de l’Etat avec des économies substantielles pour les caisses du trésor, allocation de bourses familiales pour les familles indigentes, couverture maladie universelle, désengorgement de la Capitale Dakar avec la construction du pôle urbain de Diamniadio et bien d’autres.

Un bilan, tout de même, loin d’être famélique encore moins erratique, à mis mandat seulement. Mais pour autant, le Président Macky Sall est conscient que des réformes tous azimuts, multisectorielles, doivent être mises rapidement en place, pour réduire les inégalités sociales, faciliter encore davantage le quotidien des Sénégalais et par ricochet accélérer l’émergence du Sénégal.

Il est vrai que nous nous attendions à ce que les paroles des membres de « keur-gui » soient acerbes et sévères, c’est leur marque de fabrique et ils en sont libres. Mais nous ne nous attendions nullement à ce que leur discours soit aussi pauvre et affligeant, au point de n'être même pas apprécié par un fou, à fortiori par quelqu'un en possession de toutes ses facultés.

C'est quasiment innommable et consternant, cette volée de bois vert envoyée au régime en place. Mais la vraie question est la suivante : Est ce que ces gars là se prennent vraiment au sérieux ? Ça nous étonnerait quand même ! Ce qui est très dommageable, c'est que leur posture décrédibilise férocement l’image des acteurs du hip hop. Mais d’où tirent-ils cette légitimité pour prétendre parler au nom des Sénégalais? Cette interrogation peut paraître anodine mais il est possible que plusieurs d'entre nous n'aient pas encore pris le temps d'y penser et assez sérieusement. Un 23 Juin héroïque ne peut être un blanc-seing pour tout justifier !

Le rôle de sentinelle dans une démocratie est de veiller et d’alerter au cas échéant. Dire au chef de l’Etat que les choses sont mal engagées, c’est l’aider à les remettre à l’endroit et c’est la partition qui est dévolue aux leaders d’opinion par le peuple.

A l’inverse, les critiques des membres de « keur-gui » envers le régime du Président Sall, ne sont en réel que de la démagogie vide de sens. Ils s’acharnent sur le régime pour juste le déstabiliser mais nous leur disons ceci : vous n'arriverez à rien de cela. Vous devez cependant comprendre que le monde bouge, évolue et qu'il n'est plus question de parlotte, mais d'action. Le public ne vous suit pas, car votre discours est politicien. Vous avez besoin de faire une introspection par votre propre autocritique. Vos rhétoriques creuses font monter le mercure social mais ne prouvent rien en réalité.

L’enjeu gagnant prioritaire du moment, est la poursuite du redressement de ce pays et non de juger de la côte du Président. Retroussons nos manches car l'heure est au travail comme nous y invite le Président Macky Sall. Renonçons à des discours qui distraient, par des accusations qui diabolisent le camp d’en face sans aucun regard introspectif. Des critiques creuses pour rien, « Encyclopédie », un disque déjà rayé, est un très gros navet comme ces apprentis rappeurs de Kaolack, sans talent, savent si bien en faire. Du baratin ! Que du baratin, mieux vaut ne pas écouter cet album pour éviter l’indigestion.

badaraniangjunior@gmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image