Leral.net | S'informer en temps réel



Alep, la deuxième ville de Syrie, en proie à de violents combats

le 21 Juillet 2012 à 14:26 | Lu 455 fois

Au lendemain d'une journée de violents affrontements qui ont fait plus de 200 morts, les combats se poursuivaient ce samedi à Alep, la deuxième ville syrienne. À Damas, la capitale, les bombardements se sont poursuivis pendant la nuit.


Alep, la deuxième ville de Syrie, en proie à de violents combats
AFP- Des affrontements opposaient samedi pour la deuxième journée consécutive à Alep, deuxième ville de Syrie, des rebelles à l'armée syrienne, qui a par ailleurs regagné du terrain à Damas vendredi au cours d'une journée meurtrière avec plus de 200 morts.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "des affrontements se poursuivent depuis vendredi matin entre les forces régulières et des unités rebelles dans le quartier d Pour leur part, les Comités locaux de coordination (LCC, opposition) ont signalé "un exode des habitants du quartier, de peur des bombardements du régime et d'une offensive" contre Salaheddine, au coeur de la capitale économique du pays.

Restée au départ comme Damas à l'écart de la révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad, Alep s'est mobilisée au cours des derniers mois, notamment à l'Université, centre nerveux de la contestation dans la ville.

Un nouveau front s'était ouvert vendredi dans cette ville, après que de violents combats ont éclaté le 15 juillet dans la capitale.

A Damas, où la situation reste très tendue, la circulation était fluide samedi matin et aucun bombardement n'a été entendu dans le centre durant la nuit.e Salaheddine", à Alep (nord).Selon l'OSDH toutefois, les quartiers de Qadam et Assali, dans la périphérie sud de la capitale, ont été bombardés par l'armée dans la nuit.

En réponse à la "bataille de libération" de Damas annoncée mardi par les rebelles, l'armée avait lancé une contre-offensive qui lui avait permis de reprendre vendredi le contrôle du quartier Midane à la suite de violents combats.

Après avoir donné l'assaut contre Qaboun (est), l'armée a pénétré dans les quartiers de Jobar (est) et Kafar Soussé (sud-ouest), selon l'OSDH.

Outre Midane, une source de sécurité avait indiqué vendredi à l'AFP que l'armée contrôle désormais Tadamoun (sud), Qaboun et Barzé (est). En revanche, de violents combats ont fait rage vendredi à Jobar, Roukneddine (nord) et surtout dans les "champs de Mazzé", Kafar Soussé et Daraya, au sud et à l'ouest.

L'armée est également entrée à Chebaa, dans la banlieue de la capitale, après un bombardement qui a fait un mort et des dizaines de blessés, selon l'OSDH.

Dans la ville rebelle de Homs (centre), plusieurs quartiers dont Khaldiyé ont été pilonnés par l'armée qui tente d'en prendre le contrôle, selon la même source.

L'OSDH a également fait état de combats dans la ville de Deir Ezzor (est).

Au total, 233 personnes --153 civils, 43 soldats et 37 rebelles-- ont été tuées vendredi, selon l'OSDH.

Plus de 17.000 personnes ont été tuées depuis le déclenchement du soulèvement en mars 2011, selon cette organisation.


Source:France24