Leral.net | S'informer en temps réel



Alerte à l'hantavirus en Californie

le 1 Septembre 2012 à 11:01 | Lu 770 fois

10.000 personnes pourraient avoir été en contact avec ce virus mortel, véhiculé par des souris, lors de leur séjour dans le parc américain de Yosemite. Six personnes ont contracté la maladie, deux en sont mortes.


Alerte à l'hantavirus en Californie
C'est une vague d'infections sans précédent dans un même endroit. Au moins six cas de syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH), une maladie véhiculée par la salive ou les excréments de souris, ont été détectés aux États-Unis chez des touristes ayant séjourné dans un camping du Parc national de Yosemite, en Californie. Deux de ces cas se sont révélés mortels. D'autres cas suspects font l'objet d'une investigation. Le Centre fédéral de contrôle et de prévention des maladies américain (CDC) a estimé vendredi que 10.000 personnes sont susceptibles d'avoir été en contact avec le virus lors de leur séjour dans le célèbre parc naturel.

Tous les malades ont séjourné dans le «Curry Village» et ont loué une tente-cabine à double-mur, appelée «Signature». Ces tentes au nombre de 91 sur les 400 disponibles dans le camping ont été fermées mardi. Les administrateurs du parc ont contacté les 2900 personnes qui ont réservé une place dans les «Signature» entre le 10 juin et le 24 août. Sachant que les cabines peuvent accueillir 4 visiteurs, près de 10.000 touristes pourraient être concernées. «Les tentes ont été désinfectées le 24 août et les visiteurs relogés. Mais les personnes ayant séjourné là entre le 10 juin et le 24 août peuvent courir le risque de développer le HPS dans un délai de six semaines», prévient le CDC.



Watch More News Videos at ABC | 2012 Presidential Election | Entertainment & Celebrity News
Plus d'un tiers des cas sont mortels
Isolée avec deux cloisons, les tentes «Signature» offraient un endroit de nidation tentant pour les rongeurs qui pouvaient se glisser dans l'espace entre les deux murs. Cette vague de cas remet en cause les actions prophylactiques entreprises par les responsables de Yosemite. En 2010, un visiteur du parc avait développé la maladie. Des analyses avaient révélé que 18% des souris de la race portant le virus étaient infectées. Le parc avait donc mis au point une nouvelle stratégie anti-hantavirus en avril dernier.

L'hantavirus ou SPH est assez rare mais il est dangereux: 36% des cas sont mortels. Le virus se manifeste dans un premier temps par des symptômes bénins qui rappellent la grippe - fièvre, maux de tête, problèmes intestinaux, toux - mais il peut rapidement devenir fatal et entraîner une insuffisance respiratoire. La maladie ne se transmet pas d'homme à homme et résulte d'une inhalation ou d'une ingestion de particules d'excréments de souris. Il n'existe aucun traitement, une prise en charge rapide est donc indispensable pour augmenter les chances de survie des patients. Depuis que la maladie a été identifiée en 1993, une soixantaine de cas ont été diagnostiqués en Californie et 587 au total aux États-Unis.

(Avec AFP et AP)


Par lefigaro.fr


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage