leral.net | S'informer en temps réel

Ali Mouhamed Camara,secrétaire exécutif sortant du Conseil National de la Sécurité Alimentaire: « le Sénégal est une république paradoxale »

La passation de service entre le secrétaire exécutif sortant du Conseil national de la sécurité alimentaire, Ali Mouhamed Camara, et Jean
Pierre Senghor, son remplaçant, s’est effectuée, hier.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Juillet 2017 à 14:07 | | 0 commentaire(s)|

Ali Mouhamed Camara,secrétaire exécutif sortant du Conseil National de la Sécurité Alimentaire: « le Sénégal est une république paradoxale »
Limogé par le président de la République après avoir créé une liste parallèle lors de ces élections législatives, l’ancien secrétaire exécutif du Conseil national de la sécurité alimentaire, Ali Mouhamed Camara, a passé le témoin à son remplaçant Jean Pierre Senghor.

Il a tiré un bilan positif en faisant savoir que depuis plus de 17 ans d’existence, cette institution a retrouvé son souffle durant ses trois ans de magistère. D’ailleurs, il remercie le personnel tout en leur demandant d’aider son successeur pour qu’il puisse terminer la mission qui lui est confiée.

Concernant son limogeage, Ali Mouhamed Camara indique que la « République sénégalaise est paradoxale ». « C’est dangereux de voir les autorités mélanger la gestion administrative et les rapports politiques. Le parti politique que nous avons créé en 2007, a toujours été aux élections. Depuis 2009 jusqu’à nos jours, avec ou sans coalition », renseigne-t-il, dénonçant un « abus » de la part du Présiden tMacky Sall, en leur interdisant d’aller aux élections.

Il rend grâce à Dieu si c’est simplement pour cette raison, qu’il a été émis de ses fonctions. « Je n’ai pas commis un crime de sang, ni un crime financier. Je n’ai pas détourné l’argent du contribuable, je n’ai pas pris d’acte répréhensible. J’ai respecté les normes de l’administration et je n’ai pas été un homme insubordonné. »

Le président du Mouvement pour le parti de la construction a ramé à contre-courant car il dit ne pas être soumis à la volonté d’un homme mais à celle du bon Dieu, d’une République et d’une Nation. « Je n’ai jamais été de l’APR, je suis président du Mouvement pour le parti de construction créé en 2007, deux ans avant la création de l’APR. Je n’ai jamais appartenu ni à l’APR ni à Benno Bokk Yakaar. »

M. Camara va donc continuer sa carrière politique. Il a laissé entendre qu’il s’est battu tout seul, de professeur à cultivateur de piments. Et c’est avec le second métier qu’il a eu ses premiers millions. Son remplaçant, Jean Pierre Senghor, l’a félicité tout en rassurant le personnel qu’il n’est pas venu pour faire le gendarme.

Libération
Ndèye rama Cissé








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image