leral.net | S'informer en temps réel

Alinard Ndiaye sur les révélations des avocats de l'Etat : "C'est faux, pas un seul milliard de Karim n'a été rapatrié"

Coordonnateur national du Mouvement Libérez Karim (Mlk), Alinard Ndiaye a battu en brèche les informations selon lesquelles l’Etat a mis la main sur 27 millions d’euros appartenant à Karim Wade. A l’en croire, ces informations divulguées par les avocats de l’Etat du Sénégal et de l’Agent judiciaire sont du toc.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Mars 2016 à 12:15 | | 7 commentaire(s)|

Après que les avocats de la partie civile et l’Agent judiciaire de l’État ont tenu une conférence de presse, à Paris, avant-hier, pour annoncer que 27 millions d’euros de biens appartenant à Karim Wade ont été, à ce jour, restitués à l’État du Sénégal, des réactions du camp adverse ont commencé à fuser de tous bords. Le coordonnateur du mouvement Mlk est d’avis que les avocats de l’Etat du Sénégal ont dit tout dans cette affaire sauf la vérité. « C’est faux, pas un seul milliard de Karim Wade n’a été rapatrié, c’est juste un montage, une tentative de manipulation et d’intoxication du régime en place dans ce contexte politique difficile pour eux. Le pouvoir veut détourner l’attention des Sénégalais pour imposer cette fausse affaire de 17 milliards FCfa. Ils veulent faire de Karim Wade leur thème de campagne, mais ça ne passera pas parce que le peuple a compris ». Pour le coordonnateur de Mlk, « l’Agent judiciaire et sa horde d’avocats n’ont absolument rien rapatrié de Paris ou dans un quelconque pays du monde appartenant à Karim Wade ». « Je les défie de publier ces numéros de comptes et les actes notariés de ces sociétés dont ils imputent la propriété à Karim Wade », dit-il.

Alinard Ndiaye renseigne que « l’Etat, à travers l’ex-substitut très spéciale du procureur de la Crei, transformé en Agent judiciaire de l’État, a fait main basse sur les biens d’un honnête concitoyen : Bibo Bourgi, qui s’est battu seul pour fonder son empire financier ». D’après M. Ndiaye, les deux sociétés commerciales en question, à savoir Ahs et Eden Rock, appartiennent à 100% à Bibo Bourgi. « Nulle part dans les actes de constitution, vous ne verrez le nom de Karim Wade ou d’un quelconque membre de sa famille », défie-t-il dans Libération avant de demander que cet argent, si réellement il existe, soit rapatrié illico pour servir de paiement aux enseignants en grève ou la construction de centre de santé ou de salles de classes.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image