leral.net | S'informer en temps réel

Aliou Sall:" L'opposition a peur de Macky Sall

Le responsable du Grand Parti (Gp) Modou Bousso Ndiaye, "bête noire" de l'Apr pour avoir toujours remporté les élections dans sa commune, a rejoint la formation marron-beige après avoir été débauché par Aliou Sall. Il a officialisé hier son ralliement lors d'un meeting au cours duquel le maire de Guédiawaye a tiré à boulets rouges sur l'opposition qui, à l'en croire, a peur de " la main lourde du chef de l' Etat", raison pour laquelle, elle s'acharne sur son frère.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Mars 2017 à 15:07 | | 0 commentaire(s)|

Aliou Sall:" L'opposition a peur de Macky Sall
Aliou Sall:" L'opposition a peur de Macky Sall
L'Alliance pour la République (Apr), cordonnée dans le département de Guédiawaye par Aliou Sall, poursuit son opération de débauchage des militants de l'opposition. L'opération vise principalement le Grand parti (Gp) de Malick Gackou qui est délesté de ses responsables les plus représentatifs.

Le dernier à rallier la formation marron-beige est Modou Bousso Ndiaye, désormais ex-responsable du Gp de la commune de Sahm Notaire. Il a officialisé hier son ralliement lors d'un meeting présidé par le maire de Guédiawaye (Aliou Sall). C'était en présence de Gaston Mbengue. Aux dernières élections locales et au référendum, le néo-apériste avait battu l'Apr dans le centre de vote de l'école 16 de Sahm Notaire.

Pour décrocher ce responsable politique et acteur de développement, Aliou Sall affirme que son bilan à la même de la ville de Guédiawaye a été décisif. "Ce n'était pas facile de le convaincre, mais nous avons des arguments à faire valoir notamment dans l'éclairage public, dans la réalisation d'infrastructures, dans notre politique sociale avec les soutiens aux établissements scolaires, aux chefs religieux et chefs de quartiers qui l'ont convaincu, car c'est un acteur de développement", se vante le frère du chef de l'Etat.

A l'image de son frère le président de la République, Aliou Sall fait l'apologie de la transhumance qui, selon lui, fait cesser les attaques de l'opposition. "Seuls ceux qui sont à court d'arguments profèrent ces attaques inutiles pour nous retarder ou nous diviser. Nous devons faire la sourde oreille parce que nous avons choisi de travailler pour la population. Il ne sert à rien de jeter en pâture ses adversaires politiques. Le plus important, c'est de militer par conviction t d'avoir la liberté de choisir sa formation politique", a souligné Aliou sall.

Dans son procès contre ses pourfendeurs, le maire de Guédiawaye a déploré les attaques tous azimuts dont il fait l'objet: "le nom de Aliou Sall est associé à tous les débats des responsables politiques de l'opposition. Je suis leur ordre du jour", précise-t-il avant d'indiquer que les opposants n'osent pas s'en prendre au président de la République".

"Macky Sall a la main lourde et ne se prive pas de corriger ses détracteurs. C'est pourquoi, les responsables d l'opposition ont peur de s'attaquer à lui et s'acharnent sur le petit-frère . Mais, je les attends de pied ferme. Ne soyez pas surpris, ils vont m'accuser de tous les péchés d'Israel, mais ce qui est important, c'est qu'ils ne verront jamais ce dont ils m'accusent", clame le maire de Guédiawaye qui jette une grosse pierre dans le jardin de son collègue de la Ville de Dakar.

"Je ne dispose pas de caisse d'avance. Mieux, les inspecteurs généraux ont séjourné pendant cinq mois à la mairie de Guédiawaye pour vérifier si Aliou Sall a pris de l'argent ou pas. Mais, ils ne trouveront rien", serine le frère du président Macky Sall. Il accuse ses détracteurs d’être "des adeptes de la calomnie et de la diffamation". Dans le seul but de le discréditer pour qu'il perde les prochaines élections.

Ndèye Safiétou Nam avec L'As