leral.net | S'informer en temps réel

Aliou Sall : "Malick Gackou ne m'a pas du tout aidé pour être maire de Guédiawaye"

Aliou Sall s'est fait un chemin en politique tout seul et, ce, dès ses 14 ans. Après son Bac, il a été coaché par des personnalités politiques comme Mamadou Diop Decroix, Amadou Top, etc. Dans un entretien avec Le Quotidien, le journaliste est revenu sur sa candidature à la mairie de Guédiawaye où il dit s'être battu et gagné sans le soutien de Malick Gackou.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Octobre 2014 à 11:16 | | 4 commentaire(s)|

Aliou Sall : "Malick Gackou ne m'a pas du tout aidé pour être maire de Guédiawaye"
A nos confrères qui lui demandent si Malick Gackou ne lui a pas ouvert le boulevard pour la mairie de Guédiawaye, Aliou Sall rétorque : "Non pas du tout. Au contraire. Franchement, je dois dire qu'il ne pas du tout aidé pour être maire de Guédiawaye. D'abord, très franchement, j'ai travaillé à Guédiawaye jusqu'à 10 jours du dépôt des listes sans jamais avoir un contact avec Malick Gackou. Ça, il faut que tout le monde le sache et, d'ailleurs, cela fait partie des traits de divergences, des frustrations...". Et, M. Gackou n'a pas manqué de s'en offusquer. "La priorité, ce n'était pas de passer par quelqu'un d'autre qui devait me transformer en maire. Mais, à un certain moment, le président de la République m'a appelé pour me dire que l'option était d'aller en coalition. Pour moi, il fallait travailler et créer les conditions pour que l'Apr puisse aller seule et gagner seule..." a dit Aliou Sall.

Voulant certainement clore le débat sur l'aide supposée que lui aurait apporté Gackou, il dit même avoir été combattu par ce même Gackou : "On n'a pas fait campagne ensemble en réalité. Je n'ai jamais été dans un meeting avec Malick Gackou. Donc, je ne vois pas comment il m'a aidé. Lui-même n'était pas sur les listes. Je vais être extrêmement clair : Malick Gackou ne m'a pas aidé du tout. Au contraire, il a tout fait, une fois qu'on a gagné, pour promouvoir une candidature de l'Afp et, le jour du vote, j'avais un candidat de l'Afp contre moi. Ça quand même, il ne faut pas qu'on l'oublie".






Hebergeur d'image