leral.net | S'informer en temps réel

Aliou Sall : «Mbaye Jacques Diop m’avait recruté au Conseil de la République»

Aliou Sall, le maire de Guédiawaye que Mbaye Jacques Diop avait recruté au Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales(CRAES), a tenu à saluer la mémoire de l’ancien maire de Rufisque qu’il a défini comme un homme généreux, un intellectuel rigoureux qui conseillait aux acteurs politiques de faire de la politique un sacerdoce et non une sinécure.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Septembre 2016 à 18:11 | | 4 commentaire(s)|

«Feu Mbaye Jacques Diop a été mon patron, car, quand je suis allé renforcer mes études en France, c’est lui qui, à mon retour, m’avait proposé de me recruter au Conseil de la République. Il m’avait nommé comme Directeur et notre relation dépassait celle qu’entretenaient un patron et son employé, mais, celle qui existe entre un père et son fils», a témoigné Aliou Sall à sortie de la prière de l’Aïd à la mosquée de Guédiawaye.

Revenant sur sa proximité affective avec le brillant avocat, le frère de Macky Sall a aussi ajouté que "Mbaye Jacques Diop est quelqu’un qui avait de la rigueur intellectuelle dans le travail. J’en suis témoin. Quand tu écrivais une note, il le lisait et le relisait à maintes reprises. C’est pourquoi toute personne qui a travaillé avec lui hérite forcément de cette rigueur intellectuelle dans le travail. Mbaye Jacques Diop était aussi quelqu’un de généreux, car il se renseignait sur les problèmes de se ses employés tout en essayant de trouver des solutions".

Aliou Sall n’a pas oublié de souligner le génie politique de Mbaye Jacques Diop.

«Il était aussi très futé et connaisseur de l’histoire politique et surtout dans l’analyse de l’histoire politique. Moi, en dehors des heures de travail, je me déplaçais parfois jusque chez lui pour discuter beaucoup avec lui, afin de profiter de son expérience. Il nous donnait des conseils par rapport à la posture que doit avoir l’homme politique. Il me disait toujours que l’homme politique devait avoir une vie de sacrifice et de sacerdoce et non de sinécure. Nous présentons nos condoléances surtout à son fils, notre ami Madické Diop que Feu Mbaye Jacques Diop m’avait personnellement présenté. Certes, Mbaye Jacques Diop habitait Rufisque, mais, nous présentons nos condoléances à toute l’Afrique éplorée», a conclu Aliou Sall.

Massène DIOP leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image