leral.net | S'informer en temps réel

Alioune Fall sur Me Wade : "Qu'il dise à l'opinion ce qu'il a proposé comme contrepartie à la libération de son fils"

Les gesticulations de Me Abdoulaye Wade pour amener l'opinion à s'approprier la bataille pour la libération de son fils ne semblent guère ébranler les proches du pouvoir. Le journaliste et spécialiste des questions politiques, Alioune Fall, trouve, dans un entretien avec Le Populaire, que le pape du Sopi n'a pas tout dit en révélant qu'il y a eu des acteurs politiques qui ont voulu faire la médiation entre lui et le Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Février 2015 à 09:50 | | 11 commentaire(s)|

Alioune Fall sur Me Wade : "Qu'il dise à l'opinion ce qu'il a proposé comme contrepartie à la libération de son fils"
Pour Alioune Fall, "le dialogue n'intéresse Wade que dans la mesure où il permettrait de prendre en charge l'affaire de son fils". "Ce qui n'est pas loin de nous placer devant les termes d'une équation insoluble", indique-t-il. A nos confrères qui évoquent un manque de diplomatie souterraine ou de médiateurs pour expliquer le fait que Macky et Abdoulaye Wade campent chacun sur ses positions, Alioune Fall précise : "Contrairement à ce que vous dites, il y a eu bel et bien des médiateurs. Le débat est transféré sur la place publique, parce que ces initiatives souterraines n'ont rien donné. Wade a cité l'autre jour un groupe de personnalités qui, selon lui, ont demandé au Président Sall de faire libérer Karim. Mais, il a omis les détails les plus importants sur les démarches menées, effectivement, par certaines personnalités". Plus encore, M. Fall ajoute : "Il (Me Wade) s'est abstenu de préciser, d'abord, que c'est à sa demande que ces démarches ont eu lieu. Mais surtout, il n'a pas parlé des termes de son offre, car il a bel et bien fait une offre au Président pour obtenir la libération de son fils. Qu'il dise à l'opinion et surtout à ses compagnons politiques ce qu'il a proposé comme contrepartie à la libération de son fils". "C'est parce que cette offre n'a suscité aucun intérêt chez le Président et qu'après plus d'une année de manœuvres, celui-ci n'a manifesté la moindre inflexion sur sa position initiale que Wade a estimé qu'il fallait recourir à d'autres moyens. Voilà la vérité", conclut Alioune Fall.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image