leral.net | S'informer en temps réel

Alioune Ndoye s'emporte : « Ceux qui sont derrière ces gens, c’est tout à l’image de la rencontre des charognards sur une dépouille »

Le maire de Dakar Plateau, Coordonnateur de Vision socialiste, Alioune Ndoye, est déterminé à poursuivre son projet de déguerpissement des marchands ambulants. Ce projet, qui défraie la chronique ces temps-ci, a mis sa commune sous les feux de la rampe depuis plusieurs semaines.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Septembre 2015 à 11:31 | | 7 commentaire(s)|

Alioune Ndoye a tenu à rappeler, dans l'entretien qu'il a accordé au Populaire, que le projet de déguerpissement de Petersen, qui l’oppose aux marchands ambulants, constitue une activité somme toute classique dans le cadre de la prise en charge des missions qui leurs sont dévolues en tant que collectivité locale et leur ambition et seule motivation est de permettre aux milliers de Sénégalais de ne plus subir les désagréments liés à l’occupation illégale et anarchique de la voie publique. De l'avis du maire de Dakar Plateau, les marchands ambulants pensent pouvoir se mettre en marge de la République en imposant leur seule volonté à la population. « L’occupation de la voie publique est un délit. Et en plus, ces acteurs agressent des policiers et les agents municipaux payés par les services du Trésor public. Ils insultent et menacent le maire qui est une institution et pensent le défier publiquement, ils ne font que s’exposer à la rigueur de la loi », se désole-t-il. Et Alioune Ndoye d’ajouter : « Trop de complaisance sape les fondements de la communauté, décrédibilise nos institutions et conduit inévitablement à l’anarchie ».

Mais, dans cette opposition des marchands ambulants, M. Ndoye y voit la mainmise des politiciens qui, selon lui, ne cherchent que le chaos pour atteindre leurs buts politiciens ou pour continuer à exercer leurs trafics dangereux pour la sécurité et la santé publique. Ainsi, il indexe un ministre, un Directeur général de société publique et un « député par défaut ». Pour le responsable socialiste, les jeunes doivent cesser d’être la marionnette de ces politiciens qui ont lamentablement échoué quand ils avaient la responsabilité de ce secteur avec un budget qui n’aura servi qu’à leurs seuls traitements, avec zéro réalisation. « Ceux qui sont derrière ces gens, c’est tout à l’image de la rencontre des charognards sur une dépouille », lâche-t-il.






Hebergeur d'image