leral.net | S'informer en temps réel

Alioune Sarr vilipende Malick Gackou : "Un rêveur qui construit des Palais dans les nuages"

Le ministre du Commerce, Alioune Sarr, a vigoureusement réagi, hier, suite aux départs enregistrés dans les rangs de l’Alliance des forces de progrès (Afp) dans son fief de Notto Diobass, au profit du parti d’El Hadji Malick Gakou.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Juillet 2015 à 14:20 | | 6 commentaire(s)|

Le ralliement de responsables et de militants de l’Alliance des forces de progrès (Afp), dans la commune de Notto Diobass, au Grand parti « Suxali Senegaal » d’El Hadji Malick Gakou est resté, à en croire Le Populaire, en travers de la gorge du maire progressiste de cette localité. En tournée économique, hier, à Hanène, Ngombèle, Babakak, dans la commune de Notto Diobass, Alioune Sarr a, sans le citer, porté une vive réplique à l’ancien N°2 de l’Afp qu’il dépeint sous les traits d’« un rêveur qui construit des Palais dans les nuages ». « Où étaient ces gens quand les populations manquaient de tout. A Notto Diobass, chacun est parent, la politique ne doit pas nous séparer. Il faut éviter les messages de la schizophrénie politique. C’est-à-dire ceux dont le rêve utopique pousse à construire des Palais dans les nuages. Cette manière de faire de la politique qui consisterait à dessiner sa cartographie électorale dans les nuages », a fulminé le ministre du Commerce.

M. Sarr d’enfoncer le clou : « La vie politique, ce n’est pas de l’événementiel. On nous annonce chaque jour qu’il y a des militants de l’Afp qui quittent le parti vers des nuages. En politique, c’est la compétence qui prime au-dessus de tout ». Nullement ébranlé par les départs de responsables et de militants progressistes, Alioune Sarr de tonner : « Je reconduis le même défi que j’avais lancé à Me Wade, lors de la Présidentielle, quand il me disait qu’il allait me déboulonner. Aujourd’hui encore, je vais répéter la même chose à ces gens. Je défie quiconque veut brouter dans la prairie de l’Afp à Notto pour me faire perdre. Qu’il ait le courage de venir faire face à moi .On ne peut pas être à Saint-Louis ou à Dakar et crier urbi et orbi qu’on a décroché des militants alors qu’on ne maîtrise pas ce qui se passe sur le terrain. Vous devez avoir la décence de vous taire, et de respecter cette population ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image