leral.net | S'informer en temps réel

Alioune Tine: « Le chômage des jeunes est un malaise existentiel »

Le président de la Raddho appelle au respect des droits économiques, sociaux et culturels de la jeunesse qui vit non seulement un malaise social mais aussi existentiel. Il s’exprimait à l’occasion du lancement, aujourd’hui, de la coalition national pour l’emploi.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Mars 2013 à 20:49 | | 12 commentaire(s)|

Alioune Tine: « Le chômage des jeunes est un malaise existentiel »
Le président de la Raddho (rencontre africaine de défense des droits de l’Homme), Alioune Tine a laissé entendre que les véritables problèmes auxquels est confronté l’Etat Sénégal, restent le respect des droits économiques, et culturels. Car, d’après Alioune Tine, cette situation qu’il qualifie de « bombe démographique » que représente aujourd’hui la jeunesse sur le continent, sur le sous-continent et dans notre propre pays, est évidente.

« On a fait des pas dans le domaine des droits civils et politiques mais on a énormément reculé dans le domaine des droits économiques, sociaux, et culturels. Je pense que si ces droits fondamentaux, s’ils ne sont pas réglés, on risque le péril pour notre société, le péril pour nos Etats », avertit Alioune Tine, d’autant, d’après lui, cela peut constituer une porte ouverte au radicalisme religieux. « Nous avons beaucoup de signaux au Sénégal, informe t-il, qui montrent que, non seulement, il y a un malaise social, mais aussi un malaise existentiel des jeunes. Quand les gens vont jusqu’à s’immoler pour des problèmes de travail ou d’étude, font des grèves de la faim pour des problèmes d’emploi, c’est parce que ce malaise est existentiel. C’est une alerte très forte.»

Cette question, selon lui, doit être adressée au plan national mais aussi elle doit être adressée par la plupart des institutions internationales qui imposent des politiques aux Etats africains et qui « cassent le filet de sécurité sociale ». Ce, dans la mesure où, explique t-il, « cela crée une sorte d’anomie, une perte de sens ». « On y est aujourd’hui au Sénégal avec tous les phénomènes que nous voyons. Il s’agit d’un phénomène qui doit être pris en charge par tous les segments de la société et par la communauté internationale », lance Tine, avant de poursuivre : « Si nous ne voulons pas demain, que notre système sociétal se casse ou que nos Etats se cassent. Aujourd’hui, la plupart de nos Etats ont pratiquement disparu à cause de cela. »

Les autorités étatiques et le patronat, appelle t-il, sont interpelées. « Je pense que, s’il faut organiser des assises non pas nationales, mais sous-régionales, sur la question du chômage des jeunes. C’est important. Si vous regardez profondément pourquoi nous avons Bokoharam au Nigeria, dans le Nord, c’est parce qu’effectivement, il y a beaucoup de jeunes qui sont au chômage, qui ne sont pas éduqués ».



1.Posté par amadu le 20/03/2013 03:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2 raisons fondamentales a mon avis, liees aux fonctions educationnelles mal comprises par les etats : la fonction active et passive .surtout la fonction active de l'education qui consiste a former des cadres capables d'innover, d'inventer et de creer

2.Posté par amadu le 20/03/2013 03:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2 raisons fondamentales a mon avis, liees aux fonctions educationnelles mal comprises par les etats : la fonction active et passive .surtout la fonction active de l''education qui consiste a former des cadres capables d''innover, d''inventer et de creer

3.Posté par amadu le 20/03/2013 03:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jusqu'ici , relativement , la fonction passive , la plus evidente a atteindre semble porter ses fruits , puisque , comparee en 1960, aujourdhui plus de 98% des postes publiques sont occupes par dea nationaux. Le vrai prfobleme , c'est comment creer

4.Posté par amadu le 20/03/2013 03:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jusqu''ici , relativement , la fonction passive , la plus evidente a atteindre semble porter ses fruits , puisque , comparee en 1960, aujourdhui plus de 98% des postes publiques sont occupes par dea nationaux. Le vrai prfobleme , c''est comment creer

5.Posté par amadu le 20/03/2013 03:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des richesses ou autrement dit comment valoriser productivement les ressources nationales pour accompagner le boom demographique . Les ingenieurs et ou scientifiques . Les econmistes et les chercheurs qui doivent etre les moteurs du dveloppement

6.Posté par amadu le 20/03/2013 03:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Economique ont ete et sont toujours delaisses, demotives , a cause des gouvernements rapaces favorisant uniquement le clientelisme polique pour mourir au pouvoir . Le probleme est donc structurel et non conjoncturel . Comment Macky Sall s'est I'il

7.Posté par amadu le 20/03/2013 03:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Economique ont ete et sont toujours delaisses, demotives , a cause des gouvernements rapaces favorisant uniquement le clientelisme polique pour mourir au pouvoir . Le probleme est donc structurel et non conjoncturel . Comment Macky Sall s''est I''il

8.Posté par amadu le 20/03/2013 03:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Permet de nommer un minsitre de l'agriculture qui occupe plus de 60 % des forces actives nationales, qui n'a aucune notion de developpement agricole , et qu'il balaie ensuite , sans parler des autres cas, uniquement pour recompenser des politiciens

9.Posté par amadu le 20/03/2013 03:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Permet de nommer un minsitre de l''agriculture qui occupe plus de 60 % des forces actives nationales, qui n''a aucune notion de developpement agricole , et qu''il balaie ensuite , sans parler des autres cas, uniquement pour recompenser des politiciens

10.Posté par amadu le 20/03/2013 03:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au detriment de millions de pauvres Senegalais.Alors , avant d'aller essuyer nos larmes de mendiants sans scrupules chez les occidentaux , de grace soyons un peu patriotiques et nos ayons le courage de le dire emanent de nous memes. La ou les

11.Posté par amadu le 20/03/2013 03:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au detriment de millions de pauvres Senegalais.Alors , avant d''aller essuyer nos larmes de mendiants sans scrupules chez les occidentaux , de grace soyons un peu patriotiques et nos ayons le courage de le dire emanent de nous memes. La ou les

12.Posté par Eden Park le 20/03/2013 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ma part, je mets le gouv. de M. Sall a créer les 300 mille emplois promis aux jeunes d'ici la fin de son mandat. Même pour 100 mille ils ne pourront pas!*
Nous nous avons investi tous ce qu'on avait, même des bijoux de famille très chers pour apporter une solution à l'emploi des jeunes - créer 60 000 emplois sur 5 années successives - dans le secteur des services et de la vente. Nous avons vu plusieurs responsables Apéristes mais voilà, ils préfèrent travailler avec des politiques, quelque part où ils pourraient mieux se faire voire par notre cher Président, avec des retombées non avouables.
Le projet est dans les tiroirs, certains malhônnetes ont essayé de nous piquer quelques de nos idées pour les développer à leur tour mais ne vous fatiguez pas, nous en sommes les concepteurs, et jamais vous ne réussirez à trouver le souffle nécessaire pour l'impulser.
Président, si vous nous lisez, sachez que nous demandons simplement un appui en logistique de l'Etat, pas un seul franc si celà peut rassurer.Nous garantissons tous les 10 mois, 60 000 emplois s'il plaît à Dieu!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image