leral.net | S'informer en temps réel

Alioune Tine : "On a une justice à deux vitesses..."


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juin 2016 à 20:35 | | 2 commentaire(s)|

Une justice à deux vitesses. C'est le sentiment de Alioune Tine, Directeur du bureau régional d’Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, qui prenait part à la commémoration de l'an 5 du 23 juin. « Il y a un problème avec notre justice. Il y a un problème réel qu'il faut voir et savoir comment s’y engager, le problème de grâce. Dans ce pays, il y a une justice pour les riches et une autre pour les pauvres. Mais si on s’y met, dès demain, le Sénégal aura une justice équitable», a-t-il confié.

Selon Alioune Tine, « il faut examiner, discuter et en débattre pour savoir qui doit mériter la grâce présidentielle. Afin que ça ne soit pas une instrumentalisation politique de la justice. Il faut tout faire pour qu’il y ait un équilibre. Une justice équitable, une justice qui est là pour tout le monde. Car, ce sont les célébrités qui en profitent».

Par ailleurs, le militant des droits de l’Homme a profité de cette conférence qui s'est penchée sur le système judiciaire au Sénégal pour dénoncer les crimes économiques. Qui, à son avis, doivent prendre fin. « C’est inacceptable que les crimes économiques ne soient pas punis par rapport à toutes les questions que nous avons sur l’éducation, la santé, il faudrait des mesures crédibles, légitimes, fortes pour mettre un terme aux crimes économiques et à leur impunité. C’est une demande très forte. Il faut que les crimes économiques soient considérés comme des crimes internationaux», a-t-il déploré.

Seneweb






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image