leral.net | S'informer en temps réel

Alpha Condé à la Francophonie: "Quand on faisait un sondage, 90% des Guinéens sont contre mon voyage à Dakar"

Avant sa venue à Dakar, le président Alpha Condé a confié qu'une frange importante de Guinéens s'est opposée à sa participation au XVème sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Novembre 2014 à 15:07 | | 16 commentaire(s)|

Alpha Condé à la Francophonie: "Quand on faisait un sondage, 90% des Guinéens sont contre mon voyage à Dakar"
Pour convaincre ce pan de l’opinion publique encore réticente à ce déplacement, Alpha Condé ne manque guère d’arguments particulièrement pleins de philosophies.

Dans sa rhétorique stoïcienne, Alpha Condé appelle les uns et les autres à faire la démarcation entre l’institution qu’est la Francophonie qui compte 60 pays membres et le gouvernement sénégalais.

‘’Quand on faisait un sondage, il s’est révélé que 90 pour cent des Guinéens sont contre mon voyage à Dakar. Parce qu’ils confondent la Francophonie qui compte 60 pays membres et le gouvernement sénégalais. Jusqu’à présent, j’ai évité le débat. Les deux derniers conseils des ministres, aux divers, les ministres m’ont demandé et la Francophonie ? J’ai répondu mais pourquoi vous êtes pressés, c’est le 29 novembre…’’, a déclaré le chef de l’Etat.

Dans la lutte pour le développement d’un pays, il faut être froid, soutient Alpha Condé qui conseille d’éviter d’agir de façon émotionnelle.

Quand on agit de façon émotionnelle, enseigne Pr. Alpha Condé, on oublie les intérêts du pays. Moi, je suis panafricain et je le resterai jusqu’à ma mort, toute ma vie, j’ai été panafricain, a-t-il martelé.

‘’Je ne confonds pas les dirigeants aux peuples. Tous les dirigeants vont passer mais les peuples sénégalais, maliens, ivoiriens, guinéens… vont restés. Ce sont des peuples frères. Donc, on ne peut pas faire supporter par les peuples, les erreurs que nous les dirigeants commettons. Si moi, je commets une erreur en Guinée, le peuple de Guinée ne doit pas faire les frais de cela’’, remarquera-t-il.

Donc pour Alpha Condé, les gens doivent faire la distinction entre la Francophonie qui n’a rien à voir avec les relations entre la Guinée et le Sénégal dont les relations relèvent de la diplomatie bilatérale.

Sur le plan personnel, Alpha Condé affirme que son grand soutien de tout temps, a été le président Diouf, le Secrétaire général sortant de l’OIF.

Quand en 1991 j’ai failli être victime, rappelle-t-il, j’ai dû me réfugier à l’ambassade du Sénégal et non dans une ambassade occidentale. ‘’Le président Diouf m’a envoyé son avion et m’a toujours soutenu. Comment le président Diouf va arriver à la fin de son mandat et que moi, je ne sois pas là pour lui rendre un hommage’’, s’est interrogé Alpha Condé qui a confié qu’il n’a jamais critiqué un président mais qu’il tire toujours les leçons.

‘’Je dis qu’on doit cesser d’avoir des réactions émotionnelles. C’est vrai que ce qui arrive fait mal mais… Quelle est la meilleure vengeance ? Quand quelqu’un te fais du mal, toi tu le fais du bien. C’est la meilleure vengeance qu’on peut faire à quelqu’un. Je sais que tout cela va donner à réfléchir à tous les Guinéens et les amener à resserrer la cohésion entre nous. Je pense qu’on ne doit avoir ni esprit de vengeance ni pénaliser les peuples sénégalais et ivoirien qui ne sont pas quand même responsables’’, a plaidé le chef de l’Etat.

Guineenews






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image