Leral.net | S'informer en temps réel



Alzheimer : pouvez-vous tenir 20 secondes sur une seule jambe ?

le 23 Décembre 2014 à 18:00 | Lu 1484 fois

Alzheimer : pouvez-vous tenir 20 secondes sur une seule jambe ?
L'incapacité à rester en équilibre sur une jambe pendant 20 secondes peut être un signe de micro-saignements dans le cerveau susceptibles de générer une forme de démence.
Ne pas parvenir à garder l'équilibre sur une jambe pendant au moins 20 secondes pourrait être le signe précurseur d'un accident vasculaire cérébral ou, à plus long terme, de l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Selon les chercheurs de l'Université de Kyoto, au Japon, ce manque d'équilibre serait en effet un indicateur de micro-saignements dans le cerveau.
"Les personnes qui montrent un mauvais équilibre sur une jambe devraient recevoir plus d'attention car cela peut indiquer un risque accru de maladie du cerveau et le déclin cognitif" a déclaré le le Dr Yasuharu Tabara, qui a dirigé les recherches, publiées dans la revue médicale Stroke.
Le test : garder la jambe levée pendant maximum une minute
Pour cette étude, les chercheurs ont étudié 841 femmes et 546 hommes âgés en moyenne de 67 ans. Ceux-ci ont été invités à garder les yeux ouverts et une jambe levée pendant un maximum de 60 secondes.
Les participants ont effectué ce test deux fois et le meilleur des deux temps a été utilisé pour l'analyse.
Ils ont ensuite subi une imagerie par résonance magnétique (IRM) pour évaluer l'éventuelle atteinte des petits vaisseaux cérébraux, qui peuvent jouer sur le flux sanguin du cerveau. L'IRM a montré que les 34,5% qui avaient des lésions sur les petits vaisseaux étaient aussi ceux qui avaient le plus de mal à garder l'équilibre. "Se tenir sur une jambe est une mesure simple de l'instabilité posturale qui est un signe de certaines instabilités dans le cerveau qui peuvent générer une forme de démence comme la maladie d'Alzheimer" a insisté le Dr Tabara.
A lire aussi
Démence : 5 règles pour réduire le risque
Démence : notre taille pourrait être un facteur de risque
Démence : 44 millions de personnes en souffrent
Retrouvez cet article sur Topsanté