leral.net | S'informer en temps réel

Amadou Diaouné sur la préparation de l'élection du Cap/Cd : "L'Etat portera l'entière responsabilité de l'insignifiant taux de participation..."

Le Front unitaire des syndicats de l’enseignement (Fuse) demande au ministère de la Fonction publique d’apporter les corrections possibles à la cartographie des bureaux de vote dans l’essentiel des départements administratifs du pays. Sinon, soutient Amadou Diaouné, « l’Etat portera l’entière responsabilité de l’insignifiant taux de participation aux élections professionnelles ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Avril 2016 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

Amadou Diaouné sur la préparation de l'élection du Cap/Cd : "L'Etat portera l'entière responsabilité de l'insignifiant taux de participation..."
Face à la presse, hier, au siège du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes/Csa), le Front unitaire des syndicats de l’enseignement (Fuse) a attiré l’attention du ministère de la Fonction publique sur les nombreux dysfonctionnements constatés dans la préparation du scrutin aux Commissions administratives paritaires (Cap/Cc) prévu pour le 20 avril prochain, tant au niveau central qu’au niveau déconcentré du commandement territorial.

« Il portera l’entière responsabilité de l’insignifiant taux de participation aux élections professionnelles, si les corrections possibles ne sont apportées à la cartographie des bureaux de vote dans l’essentiel des départements administratifs du pays », a déclaré Mamadou Diaouné dans Libération. « Des milliers d’enseignants ont été privés du droit de vote par omissions et autres erreurs sur les listes électorales, d’autres, bien inscrits, ne pourront pas accomplir ce droit à cause de très longues distances qui séparent de leurs bureaux de vote », révèle-t-il. Ils ont ainsi fait le tour des départements pour des vérifications préalables. Mais, les informations qu’ils ont reçues de leurs camarades à la base attestent qu’il n’y a pas de comités électoraux pour permettre aux représentants syndicaux de discuter des modalités du vote.

« Nous avons saisi l’autorité pour lui demander de revoir la date de clôture des inscriptions sur les listes, mais nous n’avons pas reçu de réponses positives de sa part », a dit le Secrétaire général du Sudes qui rappelle : « Le 10 mars dernier, au cours d’une rencontre avec le ministre de la Fonction publique, nous avons dévoilé la position du Fuse par rapport à ces conditions de déroulement de ce scrutin avant de lui demander de changer la date de ces élections. Pour toute réponse, il a déclaré que tout était fin prêt. Alors qu’il n’y a pas toujours une rencontre des syndicats et des préfets dans les départements ». Il parait, d'après lui, que c’est la cartographie de 2004 qui a été reconduite alors qu’il y a une évolution. Ce qui lui fait dire que « l’administration n’est pas prête pour l’organisation de ces élections professionnelles ».







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image