leral.net | S'informer en temps réel

Amara Traoré : ‘Il faut être à 100 % pour jouer’

Pour jouer contre le Cameroun, les joueurs du Sénégal doivent être au top physiquement. Diawara et Rémi Gomis ne sont pas dans le coup. Contrairement aux autres qui, selon le sélectionneur national, sont prêts.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Mars 2011 à 12:22 | | 0 commentaire(s)|

Les forfaits de Diawara et de Rémi Gomis ne faussent-ils pas vos plans ?

J’avais souligné lors de ma dernière conférence de presse qu’on a convoqué vingt-quatre joueurs interchangeables. Je me rappelle bien que lors du match contre l’Ile Maurice, j’avais la possibilité de convoquer Souleymane Diawara. Mais, je l’avais laissé avec son club. Cela montre la richesse de notre effectif. Dans cette équipe du Sénégal, c’est le collectif qui est important, pas le joueur. J’aurais bien aimé avoir Diawara. Il est le premier à être déçu. Il voulait jouer. Si vous regardez bien, depuis le début des éliminatoires, il y a une paire qui a fait les matches en Rdc et à l’Ile Maurice (Mangane-Malickou). Sur ce plan, il n’y a pas de souci.

Et pour Rémi Gomis ?

Rémi Gomis a reçu hier (avant-hier, jeudi) un tacle. Je peux vous assurer qu’il n’y a rien de casser. On a fait la radio ce matin (hier). Il a un petit déchirement au niveau de la cheville. Il y a plus de peur que de mal. Pour le reste du groupe, tout va bien. Le match contre le Cameroun est un match où il faut être à 100 % pour jouer. C’est pour cela qu’on n’a pas voulu prendre trop de risques avec Souleymane Diawara.

Avez-vous déjà retenu votre équipe-type pour le match contre le Cameroun ?

Je l’avais même avant le match amical contre la Guinée (3-0, 9 février). J’avais mon équipe type avant même ma nomination le 15 décembre 2009. Cela peut maintenant changer selon les semaines, les matches, les cas des blessures et les performances des uns et des autres. Entre le match de la Guinée et aujourd’hui, il y a beaucoup de choses qui se sont passées. Mais c’est sûr que j’ai mon équipe type.

La réputation de l’adversaire ne vous fait-il pas peur ?

Le Cameroun est une équipe qu’on ne présente plus. C’est une grande nation de football qui par le passé a fait beaucoup de coupes du monde. Il a eu aussi beaucoup de trophées. Mais, il faut travailler dans le futur et pas dans le passé. C’est pour cela que, tous les deux ans, on met la Coupe d’Afrique en jeu. On a fait deux matches, on a six points plus neuf. L’équipe continue sa progression.

Les ‘Lions’ sont-ils prêts ?

L’équipe du Sénégal est prête. Elle sera conquérante demain (aujourd’hui). On a besoin d’un résultat positif lors de ce match pour accentuer notre volume de confiance dans la reconstruction. C’est le match que tout joueur a envie de jouer, que tout entraîneur a envie de faire. Parce que, ce sont deux grandes nations de football qui se rencontrent. Mais avant tout, c’est un championnat. Ce n’est pas un match décisif, mais c’est la troisième journée de ce mini-championnat.Il restera ensuite trois journées.

Rassemblés par Donald NDEBEKA
source Walfadjri






Hebergeur d'image