leral.net | S'informer en temps réel

Amath Dansokho répond à ses détracteurs : "Il y a des gens qui pensent que je suis de trop dans le gouvernement"

Le ministre d’Etat Amath Dansokho, dans une interview accordée à nos confrères du journal EnQuête, a donné des explications sur sa sortie qui n’a pas été bien accueillie par les apéristes. Selon lui, il n’est pas surpris par les attaques de ces derniers, puisqu’il y a des gens qui pensent qu’il est de trop dans le gouvernement.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Juin 2015 à 09:54 | | 1 commentaire(s)|

Amath Dansokho répond à ses détracteurs : "Il y a des gens qui pensent que je suis de trop dans le gouvernement"
« Je dois dire que je suis étonné que les gens me créditent de certaines opinions. Les gens qui me connaissent bien savent que je ne suis pas du genre à fuir mes responsabilités. Mes positions sont connues et je n’ai pas besoin de les réciter comme dans un cours. J’ai toujours soutenu que la victoire du Président Macky Sall a été une victoire pour le Sénégal. Je me suis toujours battu, malgré mon état de santé, pour dire que sa victoire doit être défendue. J’ai toujours dit que c’est un homme sérieux au travail, organisé, maître de ses dossiers et d’une capacité de travail exceptionnelle. Je l’ai dit et répété », a – t-il rappelé. Pour ce qui est de ce que lui reprochent les apéristes, il se défend : « Là, ce n’est pas de mon fait. Vous savez, si vous sortez une phrase de son contexte, cela peut donner souvent des résultats effarants. J’ai parlé du contexte international où des guerres éclatent partout, où on ne sait où cela va conduire. Ce monde-ci dans lequel nous vivons n’a jamais connu autant de morts, depuis la seconde guerre mondiale ». Dans la même lancée, il laisse entendre : « J’ai donc dit qu’il faut faire très attention, que le monde est fragile, que nous vivons dans ce monde qu’en tant que tel, nous en subissons les soubresauts. Ce qui se passe dans la sous-région ne doit réjouir personne. Nous sommes en danger parce qu’il y a des forces à l’intérieur du Sénégal qui travaillent pour déporter des voies de développement civilisées vers les chemins sinueux de la violence ». Il n’a pas manqué de dire qu’il n’est pas surpris de la réaction des apéristes. « Je ne le comprends pas. Il y a des gens qui pensent que je suis de trop dans le gouvernement. Mais, cela, ce n’est pas une surprise parce que je le savais dès le début. Je connais les tenants de ce courant au sein du gouvernement ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image