leral.net | S'informer en temps réel

Ameth Fall Baraya : "Abdoulaye Wade ne peut pas nous imposer son fils"

Les primaires du Parti démocratique sénégalais (PDS), en perspective de l’élection présidentielle de 2017, sont partis pour être complexes, selon EnQuête qui révèle que, déjà, des signaux, émanant de différents responsables libéraux, sont envoyés vers Abdoulaye Wade pour le mettre en garde quant à une quelconque tentative de faire passer Karim Wade devant d’autres responsables plus charismatiques.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mars 2015 à 08:36 | | 5 commentaire(s)|

Ameth Fall Baraya : "Abdoulaye Wade ne peut pas nous imposer son fils"
Le dernier en date est envoyé par le responsable libéral de Saint-Louis, Ameth Fall Baraya. Il a profité d’une rencontre avec les militants de sa localité pour rejeter la candidature de Karim Wade. "Abdoulaye Wade ne peut pas nous imposer son fils", a-t-il déclaré, selon le journal. Pour le responsable libéral de Guet Ndar, il appartient aux militants et responsables du parti de se choisir un candidat à l’élection présidentielle de 2017. "Ce sera à nous de choisir celui qui va diriger les destinées de notre parti. C'est clair et net. On ne marchande pas là-dessus", martèle-t-il. A en croire Baraya, "dans ces primaires, tous les prétendants doivent être d’égale dignité et doivent avoir les mêmes chances". Cela, dit-il, "permettra de jauger et de quantifier les forces de tous les candidats qui se présenteront". "On saura qui est qui et qui pèse quoi au sein de notre parti à l’issue de ce processus. Il y en a qui s’estiment majoritaires alors que d'autres contestent leur suprématie, ce sera une occasion de départager tous les postulants", soutient-il d'après nos confrères. Aussi, a-t-il demandé aux différents candidats d’accepter le choix qui sortira de ce processus. En ce qui concerne le candidat de Saint- Louis, les différents démembrements du parti, notamment ceux des jeunes et des femmes, envisagent de se réunir pour faire leur choix qui sera validé à l'issue d'une Assemblée générale, en présence des délégués du parti. "On attend la déclaration des candidatures pour se prononcer", a laissé entendre le responsable libéral pour qui les jeux sont ouverts et que chaque candidat aura sa chance.






Hebergeur d'image