Aminata Mbengue Ndiaye : « Nous conseillons aux éleveurs de proposer des prix raisonnables »

Pour permettre à chaque chef de famille d’avoir un mouton le jour de la Tabaski, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, conseille aux éleveurs de proposer des prix raisonnables aux consommateurs.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Août 2017 à 13:31 | | 0 commentaire(s)|

Aminata Mbengue Ndiaye : « Nous conseillons aux éleveurs de proposer des prix raisonnables »

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, a effectué avant-hier une visite dans quelques marchsé de la région de Louga. Elle a commencé sa tournée chez elle, au marché de la commune, avant de terminer son périple à Kébémer au foirail de l’ancienne gares ferroviaire.

Le ministre a rencontré les éleveurs pour échanger avec eux. « La volonté du Gouvernement est de faire en sorte que chaque père de famille ait un mouton, le jour de la Tabaski. Le président de la république a pris les devants, en prenant des mesures pour mettre à l’aise les éleveurs.

Celles-ci ont trait à la sécurité, à l’aménagement des sites (eaux, électricité), à la règlementation des transports. C’est pourquoi, nous conseillons de proposer des prix raisonnables aux consommateurs
», a-t-elle demandé aux éleveurs.

« Par la même occasion, nous demandons aussi à ces derniers, d’éviter de chercher l’impossible. Il serait utopique de vouloir acheter un mouton qui coûte 100 000 francs, alors que nous n’avons que 50 000 francs en poche », a laissé entendre le ministre.

Pour répondre aux doléances des éleveurs de Kébémer, qui ont encore posé le problème de l’affectation d’un site pour abriter le foirail, Aminata Mbengue Ndiaye a pris l’engagement de saisir la municipalité, car pour elle, Kébémer mérite de bénéficier d’un marché à bétail avec toutes les commodités.



L’Observateur








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image