leral.net | S'informer en temps réel

Aminata Touré : « Le gouvernement a la ferme volonté de lutter contre l’impunité des cols blancs »

Rédigé le Samedi 28 Avril 2012 à 13:47 | | 0 commentaire(s)


Aminata Touré : « Le gouvernement a la ferme volonté de lutter contre l’impunité des cols blancs »
Le nouveau gouvernement sénégalais a la ferme volonté de lutter contre l’impunité, plus particulièrement celle « à col blanc » susceptible de piller les économies locales et dissimuler leurs avoirs mal acquis, a annoncé, vendredi à Dakar, la ministre de la Justice, Aminata Touré.

Elle intervenait lors d’une session d’information du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (GIABA) à l’intention des ambassadeurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette session était suivie d’une conférence de presse.
‘’Nous avons la ferme volonté de lutter contre l’impunité plus particulièrement celle des cols blancs qui pillent nos économies et dissimulent leurs avoirs mal acquis par le truchement du blanchiment et de la fuite des capitaux vers les paradis fiscaux’’, a indiqué Mme Touré.
Cette rencontre avait pour objectif de présenter le rapport du GIABA aux ambassadeurs ouest-africains qui, selon son Directeur général, Abdullah Shehu, ont un grand rôle à jouer afin d’œuvrer à l’amélioration des actions et stratégies pour une lutte efficace contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Dans ce rapport, a précisé M. Shehu, ‘’13 sur les 15 pays (membres de la CEDEAO) ont été évalués et ils sont en train, à travers leur CENTIF (Cellule nationale de traitement de l’information financière), de mettre en œuvre les standards de lutte contre le blanchiment d’argent avec la mise en place de mesures coercitives’’.
Cependant, malgré la création de ces cellules de renseignements financiers, a ajouté le Directeur général du GIABA qui a souligné le résultat de leur efficacité. ‘’Leur action n’est pas encore aussi efficace’’, a-t-il noté.
Dans ce contexte sous-régional, la ministre sénégalaise de la Justice a appelé les ambassadeurs ouest-africains à jouer le rôle d’avant-garde surtout dans le domaine de la coopération judiciaire.
Au nom de ses pairs, l’ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, Hippolyte Ouedraogo, a souligné que la lutte ‘’contre le blanchiment d’argent est un combat nécessaire pour notre sous-région’’. ‘’Le gain facile gagne toutes les couches, c’est pourquoi, a-t-il estimé, le combat ne sera pas facile.’’



SOURCE:aps.sn




Dans la même rubrique »
< >

Mercredi 22 Octobre 2014 - 22:01 Il feint un coma pendant deux ans



Hebergeur d'image