leral.net | S'informer en temps réel

Aminata Touré devrait rester à son poste! (Chouaib Coulibaly)

Le Président de la Répubique a fini par exécuter les menaces qu’il avait brandies à l’encontre de ses responsables politiques perdants lors des élections locales. Le cas de son ex premier ministre Aminata Touré, agneau du sacrifice, semble troublant.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Juillet 2014 à 14:13 | | 0 commentaire(s)|

Aminata Touré devrait rester à son poste! (Chouaib Coulibaly)
Si son limogeage est lié à sa defaite face à khalifa Sall, cela est doublement injuste.
Cette situation d’adversité électorale de Mimi avec le maire sortant de Dakar ne devrait pas arriver. Si les grand- yoffois en sont arrivés à choisir entre les deux prétendants à la mairie, c’est justement parce que le chef de l’Etat a échoué dans sa stratégie électorale. N’est ce pas que le parti socialiste (auquel appartient Khalifa sall) est membre de la coalition Benoo Bokk Yakaar? Pourquoi la coalition n’est-elle pas partie aux élections en proposant Khalifa Sall comme tête de liste? Par goinfrerie, égoisme ou manque de vision politique? Dans tous les cas la coalition BBY (le Président) avait échoué de prime abord.

D’un autre côté, il faut relativiser le “mauvais résultat” de Aminata Touré à Grand -Yoff, au lieu de l’installer dans l’opprobre . Elle devrait plutôt être félicitée pour son courage politique et non poussée vers une démission ( qu’elle n’aurait d’ailleurs pas acceptée).
Je pense qu’elle a eu raison de refuser de rendre le tablier. Pourquoi devrait-elle démissionner? Pour avoir perdu des élections devant l’inarrêtable machine de Khalifa Sall, fût- elle chef du gouvernement?
Si sa défenestration était liée à une insuffisance de résultats (dans sa mission de premier ministre) par exemple, je ne m’offusquerais point. Mais vouloir se débarasser d’elle “officiellement” pour avoir perdu des élections locales, c’est une absurdité politique dans ce contexte sénégalais précis.
Disons- le, les sénégalais ont voulu sanctionner le pouvoir central en votant contre les listes de BBY, de l’APR ou de tout autre mélange “apero-bby-machin truc”! La défaite de Mimi à grand-Yoff devrait être analysée sous cet angle précisemment.

Enfin, j’aimerai bien voir le Président de la République aller au bout de sa logique de sanctionner (virer? ) tous les perdants aux élections locales: Mbaye Ndiaye, Seydou Guèye, Abdou Latif Coulibaly, Mor Ngom, Thierno Alassane Sall, Benoit Sambou….
Quel sera le sort de ceux qui n’ont pas eu le courage politique d’aller briguer des suffrages lors de ces élections locales? Quel sera le sort de ceux qui n’ont pas mouillé le maillot (battre campagne) lors de ces dernières joutes électorales? Le cas de Moustapha Diakhaté est patent.

Chouaib Coulibaly (Jacob)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image