Leral.net | S'informer en temps réel



"Amoul Nebbo" reçoit Me Ousmane Sèye (LCS)

Rédigé par Pape doudou le 10 Janvier 2014 à 21:00 | Lu 460 fois

Dans l’émission « Amoul Nëbbo » sur LCS, animée par le Journaliste-Producteur, Amadou Diouf, Me Ousmane Sèye revient sur l’appel lancé par le Président Macky Sall à l’endroit des acteurs politiques et de la société civile. L’avocat et homme politique assume ainsi pleinement sa réponse à cet appel, rejetant toute idée de transhumance. Selon lui, ce que l’on appelle, par abus de langage, transhumance au Sénégal, est en réalité une recomposition politique. Rappelant que tous les hommes politiques, tous les partis, ont eu à un moment où à un autre à passer d’une formation à une autre ou d’une coalition à une autre. Et de préciser à l’endroit de ses détracteurs qu’il n’a jamais reçu aucun franc ni un lopin de terre de la part de Me Abdoulaye Wade.
Par ailleurs, Me Ousmane Sèye a réitéré son opposition à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qu’il juge anachronique parce qu’étant une juridiction d’exception dans un pays où les juridictions fonctionnent normalement.


"Amoul Nebbo" reçoit Me Ousmane Sèye  (LCS)


A propos du mandat présidentiel, Me Sèye estime que le Président Macky Sall doit obligatoirement passer par un référendum. Et au cas où le peuple rejetterait la réduction du mandat de sept à cinq ans, le chef de l’Etat devrait suivre la volonté du peuple. A moins qu’il ne décide de respecter son engagement personnel de réduire le mandat. Le cas échéant, il peut démissionner et une élection présidentielle serait organisée. Mais non sans préciser qu’il ne le lui conseille pas.