Amsatou Sow Sidibé répond à Amnesty International

Rédigé le Vendredi 24 Mai 2013 à 17:49 | Lu 546 fois | 2 commentaire(s)

L’ensemble des institutions de la République est notamment la Présidence de la République s’activent dans la défense des principes des droits de l’homme.



Amsatou Sow Sidibé répond à Amnesty International
Il n’y aura pas de recul. Tout le monde veille au grain comme une sentinelle.
Faisons un rappel historique.

D’abord le Sénégal a toujours été une terre d’asile pour les résistants de touts pays.
Ensuite le Sénégal, est l’un des premiers pays à avoir aboli la peine de mort. On ne reviendra certainement pas sur cet acquis.
Le Sénégal est aussi le premier pays Africain et l’un des premiers au monde à avoir adopté une loi sur la parité. Ce sont La des acquis essentiels.

Aujourd’hui la lutte contre l’impunité, la traque des biens mal acquis, la baisse du prix des denrées de premiere nécessité etc… sont autant de manifestations d’une prise en compte des droits humains, en particulier les droits économiques, sociaux des personnes.
Il n’y aura pas de recul ; malgré les péripéties que nous regrettons beaucoup.

La réalisation des droits de l’Homme est une quête permanente. Il faut toujours se battre pour le respect de ces droits qui sont sacrés. Par exemple le droit à la marche: droit fondamental qui permet aux citoyens d’exprimer leurs préoccupations en manifestant. Ce droit est inscrit dans la constitution. Tout le monde doit pouvoir en jouir.

Seulement nul ne doit ignorer les aspects pratiques de son application notamment l’aspect sécuritaire.
On cherche à réaliser les droits, à les rendre effectifs, tout en tenant compte des droits de chacun.Les droits des uns s’arrêtent la ou commencent ceux des autres.

Amsatou Sow Sidibé, ministre conseiller



1.Posté par soraya le 25/05/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut accepter que le Sénégal doit un pays de liberté mais le problème se pose au niveau des forces de l'ordre. Il faudra revoir les critères de leurs recrutements. La violence que ces corps de défense exercent sur la population soit très encadrée.

2.Posté par kaka le 25/05/2013 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Sénégal a signé toutes les conventions mais ne respecte pas tous les droits humains.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL