leral.net | S'informer en temps réel

An 3 des assises de l’Education nationale : les acteurs pessimistes


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Août 2017 à 19:12 | | 0 commentaire(s)|

Image d'archives
Image d'archives

 

Trois ans après la tenue des assises qui avaient débuté le 28 août 2014, à l’issue desquelles plusieurs recommandations avaient été faites, des acteurs de l’éducation ne cachent pas aujourd’hui leur scepticisme.

« Pour l’essentiel, la mise en œuvre des assises n’a pas créé une rupture comme on l’avait souhaité. J’en veux pour preuve la promotion des valeurs ; nous savions comme objectif de former un type de Sénégalais nouveau, de l’armer et de lui donner des valeurs ; je ne sens pas une pulsion majeure pour la promotion de ces valeurs », a regretté le Professeur Abdou Salam Sall, ancien président du Comité de pilotage des assises de l’Education nationale et de la Formation.

Chez les syndicalistes, c’est la même rengaine. « S’il y a toujours des perturbations, c’est qu’il y a des difficultés dans l’application. C’est aussi parce qu’il n’y a pas de volonté politique ; les problèmes des enseignants ne sont pas, convenablement, pris en charge », a soutenu le Secrétaire général du CUSEMS, Abdoulaye Ndoye.

Il ajoute qu’ « en dehors de l’alignement de l’indemnité qui est une question essentielle, des lenteurs administratives, de la formation diplômante, il y a les retards récurrents dans le paiement des salaires ». Or, rappelle-t-il, « tous ces problèmes étaient pris en charge dans le cadre des assises de l’Education et de la Formation ».

Mais, ces arguments sont battus en brèche au niveau étatique. Selon le directeur de la Communication et de la Formation au ministère de l’Education nationale, qui intervenait lundi sur la Rfm, un Conseil présidentiel s’est tenu et les directives sont en train d’être mises en œuvre.

« Nous sommes dans la réforme mais il faut comprendre que c’est un processus et qu’on ne peut pas tout faire, ici et maintenant. En ce qui concerne l’éducation nationale, les réformes ont été bien entamées conformément aux 11 directives du chef de l’Etat », a-t-il recadré.



La rédaction Leral.net









Hebergeur d'image