leral.net | S'informer en temps réel

Annonce de la libération prochaine de Karim Wade : Abdoul Aziz Diop s’en félicite, brûle Idy et écrase Abdoul Mbaye

Il avait mis en mode veilleuse ses activités politiques en raison des procédures judiciaires que l’Etat avait intentées contre lui. Totalement blanchi de tous les chefs d’accusation à toutes les étapes de la procédure, Abdoul Aziz Diop revient plus fort, plus déterminé, plus engagé aux côtés dans le Pds aux côtés de Me Wade. Dans le premier jet d’une interview de feu qu’il a accordée en exclusivité à « Jotay.net », le patron des cadres libéraux se félicite de la libération annoncée de Karim Wade dont il loue les immenses qualités humaines et intellectuelles, met le feu dans la case de Idrissa Seck et écrase Abdoul Mbaye. Il ne manque pas, dans cet entretien, de plaider la cause des libéraux sur qui pèse une épée de Damoclès… Abdoul Aziz Diop tout feu tout flamme.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Juin 2016 à 08:06 | | 2 commentaire(s)|

Annonce de la libération prochaine de Karim Wade : Abdoul Aziz Diop s’en félicite, brûle Idy et écrase Abdoul Mbaye
Idrissa Seck et le supposé deal de la libération de Karim Wade

Idrissa est dans la communication permanente. C’est son droit mais il sait que le Pds n’est pas un parti qui est dans le deal. À chaque fois qu’on aura besoin de nous pour parler des problèmes du pays, nous serons présents. Et à ce que je sache, il n’y a jamais eu de rencontre entre les deux formations à savoir le Pds et l’Apr. Karim Wade endure l’épreuve de l’emprisonnement et il n’est pas angoissé à cause de leurs complots. Le dialogue n’a pas été initié pour parler de la libération de Karim Wade. La preuve : que Idrissa Seck nous dise, dans les commissions installées pour poursuivre le dialogue, laquelle est mise sur pied pour parler de la libération de Karim Wade.

Macky et la libération de Karim Wade avant la Korité

D’abord je n’ai pas personnellement entendu le Président dire ça. C’est la presse qui en a parlé et si c’est avéré j’applaudis des deux mains car ce serait un acte majeur à saluer. La place de Karim comme de tout le monde ce n’est pas la prison. C’est un cadre de très haut niveau, à la compétence connue et reconnue de tous, et le monde a besoin de lui.

Abdoul Mbaye sur la libération de Karim et le renoncement de Macky à procéder à la reddition des comptes

C’est faux de dire cela. Dès le lendemain de la deuxième alternance, le Pds a sorti un communiqué pour appuyer la reddition des comptes et demandé que cela soit étendu à tous ceux qui ont eu à gérer les ressources du pays. Mais malheureusement ce sont seuls les responsables du Pds qui étaient visés. Karim Wade n’est pas poursuivi et arrêté pour détournement de derniers publics ni pour corruption. Il n’y a aucun corps de contrôle qui a épinglé Karim Wade. C’est mon cas aussi. Karim a été arrêté et poursuivi pour enrichissement illicite. Lui Abdou Mbaye a reconnu devant la représentation parlementaire que c’est un blanchisseur d’argent mais quand il le faisait, il n’y avait pas la loi sur le blanchiment. Je crois que Abdou Mbaye doit savoir raison gardée car tout ce qu’il a fait dans l’affaire Habré c’est ce qu’on appelle en des termes juridiques un délinquant financier. Donc lui sa place c’est la prison. Car s’il ose, comme on le dit, altéré un acte d’état civil pour effacer dans la mémoire collective son régime matrimonial, il ne mérite pas d’être considéré. Lui sa place c’est la prison et on sait comment il a supplié Macky Sall pour être sauvé. Alors pourquoi lui et pas les autres.
Il est passé à côté et c’est logique car ce n’est pas à 60 ans qu’on se découvre une vocation ou qu’on commence à avoir des ambitions pour son pays. On ne fait pas de la politique avec le ressentiment pour seul projet. On n’entre pas en politique avec la haine en bandoulière ou avec un esprit de revanche. La politique est bien plus noble ; elle requiert de la grandeur, de la hauteur mais aussi le sens de l’honneur. Ceux qui, comme nous, ont opté depuis le bas âge pour l’engagement politique et pour le service de la nation, pas ceux qui comme Abdou Mbaye se découvrent une vocation tardive, y entrent pas comme on entre en religion c’est-à-dire avec la foi mais par circonstances.

Satisfaction face à la libération prochaine de Karim

Absolument et je prie fortement pour cela. Karim Wade est un frère que j’ai eu l’occasion de rencontrer en prison. Au cours de ma détention, je l’ai approché et j’ai découvert un homme poli, serviable, courtois et d’une grande générosité. J’ai pu constater tout ce qu’il faisait pour le bien-être des prisonniers. Il est resté digne, fort et toujours souriant dans cette douloureuse épreuve. Franchement j’encourage le Président à aller au bout de ce processus pour qu’enfin, nous passions à autre chose.

Epée de Damocclès sur la tête de Samuel Sarr, Oumar Sarr, Toussaint Manga, Victor Diouf…

Je crois que le processus est en cours et j’invite le Président Macky Sall à aller jusqu’au bout de sa logique d’autant plus que Oumar Sarr, Samuel Sarr et Me Amadou Sall sont poursuivis pour offense au chef de l’Etat. Donc facilement il peut demander au procureur de viser ces dossiers parce que lui-même a pardonné. Pour Toussaint et les autres, on constate que lors du procès de Victor et compagnie le parquet Maitre des poursuites a été clément.
Pour ce qui est de Moïse Rampino, on doit lui accorder une liberté conditionnelle ou même le gracier. C’est un garçon engagé et courageux et il s’est battu pour une bonne administration de la justice.

Madou Mbodj (jotay.net)






Hebergeur d'image