leral.net | S'informer en temps réel

"Annulation" audience entre Macky Sall et «Manko Wattu Sénégal» : L’opposition se rebiffe et menace de boycotter

Prévue, le mercredi 30 novembre 2019, l’audience entre le président de la République, Macky Sall et les membres de l’opposition ne se tiendra plus à date échue. Pour cause, le chef de l’Etat rentre de Madagascar ce lundi et mercredi c’est prévu un conseil des ministres. Ainsi, les membres de ‘’Manko Watu Sénégal’’ vont devoir prendre leur mal en patience.


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Novembre 2016 à 12:46 | | 4 commentaire(s)|

photo illustration
photo illustration
La rencontre aura finalement lieu le jeudi 1er décembre 2016 entre le chef de l’Exécutif et l’opposition sénégalaise. Pour rappel, la dernière rencontre entre le président Sall et des membres de l’opposition remonte au mois de mai dernier. Celle-ci devra permettre certainement de dissiper quelques nuages.

Et raffermir les liens pour consolider une démocratie clamée de partout. Entre autres questions qui agite l’actualité politique, le cas Aboulaye Daouda Diallo, ministre de l’intérieur, dont sa tête est réclamée par ces membres de l’opposition, le fichier électoral, le problème des cartes d’identité biométrique seront discutées. Mais, déjà des voix se lèvent et certains membres de l’opposition brandissent la carte du boycott pure et simple de cette audience avec le président de la République.

Me Oumar Youm directeur de cabinet du président de la République revient sur cette rencontre sur les ondes de la RFM: « le président va regarder les points sur lesquels il peut apporter des orientations, après avoir écouté l’opposition, les ailiés, le parti APR aussi celui qui est censé mettre en œuvre le processus électoral ». Et Me Youm considère qu’il n’y a pas de crispation entre le chef de l’Etat et l’opposition.

Par ailleurs, il urge de signaler que c’est cette même opposition qui a voulu de cette rencontre. Seulement, il semble qu’elle n’est pas prête pour aller à ces pourparlers et ne parle pas de la même la voix. Certains leaders, interpellés comme Déthié Fall Rewmi, Malick Gakou du grand parti et Farba Senghor du PDS n’ont pas voulu se prononcer au micro de la RFM.

Khary DIENE, Leral.net






Hebergeur d'image